Gens du pays

Ahuntsic

Ahuntsic

Ahuntsic

Ahuntsic est la déformation d’un nom huron donné à un jeune Français qui a vécu en pays huron de 1623 à 1625 avec le Père Viel. Ahuntsic est l’adaptation anglaise du mot Auhaïtsic qui est le nom d’un poisson fort goûté des Hurons de la baie georgienne. Parce qu’il était vif et agile, les Hurons ont donné le nom de Auhaïtsic au jeune compagnon de Viel.

Certaines sources affirment que Ahuntsic a été tué ainsi que le Père Nicolas Viel, un Récollet, par les Hurons au dernier sault de la rivière des Prairies, au printemps 1625.

Ahuntsic est ainsi devenu un des héros de la Nouvelle-France. Un article consacré à la vie du Père Nicolas Viel se trouve également sur notre site.

Selon l’abbé Desrochers dans son volume paru à l’occasion du 200e anniversaire de la paroisse de La Visitation, et selon d’autres sources comme l’historien Marcel Trudel et le jésuite Lucien Campeau, rien de sérieux n’a prouvé que la mort du Père et de son prosélyte Ahuntsic étaient un acte des Indiens. Voilà pourquoi le Père Viel n’est pas canonisé comme les huit martyrs jésuites. Une plaque devant l’église de La Visitation dit: » … se sont noyés le Père Nicolas Viel et son jeune compatriote surnommé Auhaïtsic par les Hurons. »

ahuntsic

Ce monument a été érigé le 24 mai 1903 par les paroissiens du Sault-Au-Récollet en mémoire du R.P. Nicolas Viel, noyé au dernier sault de la rivière des Prairies au printemps 1625 et en mémoire au jeune Ahuntsic.

Nous remercions Monsieur René Tellier pour les informations utilisées dans cet article.

Voir aussi :

3 Comments

  1. yves dupuis

    2010/11/21 at 2:34

    Je suis ne dans ahuntsic,et tout ce que vous ecriver sur ahuntsic est bisarre.Moi ce que je sais,c’est que le pere breboeuf et ahuntsic fuyaient les indens qui voulaient les tuer.on parle de pedophilie,ou de viol,les indiens du temps n’ont surement pas aimes les agisements du pere breboeuf pour vouloir le tuer.ils se s ont noyes pres du pont viau accuel,on dit aussi qu’on a torturer les peres du temps en lient au pieux avec des haches brulanes sur le torse,et en les faisant bruler vif.les indiens n’etaient pas des sauvages’c »est plutot le contraire,ils ont etes abuses et se sont venger,Ahuntsic,LUI ,est un victime des pere-vers du temps.SVP rehabiliter le nom de ce pauvre Huron qui ,est lui un victime dans toute cette saga

  2. Tellier, René

    2012/03/01 at 11:13

    Ahuntsic est la déformation du surnom donné par les Hurons à un jeune Français.compagnon du Père Viel. Récollet et non du Père Breboeuf, un Jésuite. Voir le Bulletin des Recherches historiques de mai 1942 sous la plime du Francisain, Archange Godbout. Je demeure à Ahuntsic depuis 1922. J’avais un an à l’époque.
    Vous avez bien raison de défendre ces chers Hurons.

  3. Francine Labelle

    2013/03/07 at 2:48

    J’ai lu quelque part qu’Émile Nelligan passait des « vacances » dans l’Île de la Visitation. Des amis le sortaient quelques jours chaque été pour aller dans l’Ile. Auriez-vous des détails là-dessus ? Savez-vous où il logeait dans l’Île ? Chez les Paquette ? Gendron ?
    Merci de me répondre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>