Gaspésie

MRC La Côte-de-Gaspé

MRC La Côte-de-Gaspé

La Côte-de-Gaspé

La Municipalité Régionale de Comté La Côte-de-Gaspé (code 030), créée en 1981, est située à l’embouchure du fleuve Saint-Laurent.

Aujourd’hui, cette MRC est composée de cinq municipalités, soit Cloridorme, Gaspé, Grande-Vallée, Murdochville et Petite-Vallée.

Deux de ces municipalités, celle de Gaspé et celle de Murdochville possèdent le statut de ville. De plus, deux territoires non organisés font partie de la MRC: le TNO Rivière-Saint-Jean et le TNO Collines-du-Basque. Les territoires non organisés sont des parties du territoire qui ne possèdent pas de municipalités. En fait, c’est le conseil de la MRC qui agit à titre de conseil pour ces territoires.

La Côte-de-Gaspé compte environ 19 mille personnes, dont 80% résident dans la ville de Gaspé, tandis que la municipalité de Petite-Vallée a une population de deux cents personnes.

La MRC La Côte-de-Gaspé occupe un territoire de 4 130 kilomètres carrés qui comprend deux parties bien distinctes: la zone littorale et l’intérieur des terres.

L’intérieur est assez accidenté, formé par les monts Notre-Dame, aboutissement de la chaîne des Appalaches qui ont de 300 à 700 mètres de hauteur. Dans cette zone, une seule municipalité a été constituée, la municipalité de Murdochville.

La zone littorale, représente une mince bande de terre coincée entre la mer et la montagne avec des vallées et des anses et une partie du littoral bénéficie d’un relief plutôt plat, en terrasses, qui favorise l’agriculture.

Trois rivières principales forment le territoire, soit Saint-Jean, York et Dartmouth, ainsi que leurs affluents. Ces trois rivières à saumon se jettent dans la baie de Gaspé. D’autres rivières existent. Toutefois, à l’exception des lacs York, Baillargeon, Fromentaux et Blanchet, la Côte-de-Gaspé ne compte pas de grands lacs.

Lorsque Jacques Cartier débarque à Gaspé, en 1534, des Amérindiens y pratiquaient la pêche. On prétend aussi que les Vikings y avaient séjourné quelques temps, tandis que les Basques en fréquentaient les parages.

Le peuplement européen de ces terres débute au milieu du XVIIIe siècle, quand les premiers colons arrivent. Ce sont en partie des pêcheurs saisonniers qui décident de s’y établir. En même temps, en bordure de la baie de Gaspé, s’établissent des Jersiais, des Écossais et un peu plus tard des Loyalistes de Nouvelle-Angleterre.

La Côte-de-Gaspé possède plusieurs sites historiques ou d’interprétation, tels que le musée de la Gaspésie à Gaspé, le centre d’interprétation du cuivre de Murdochville, le site historique de Pointe-à-la-Renommée, le centre socioculturel Manoir LeBoutillier, le phare de Cap-des-Rosiers, le site d’interprétation micmac de Gespeg, le Parc national Forillon, situé au lieu où les Appalaches déclinent dans la mer.

Il y a de nombreux sentiers de randonnée, des opportunités de pratiquer le kayak de mer, des croisières aux baleines, du ski du fond et du ski alpin.

Coordonnées de la MRC de La Côte-de-Gaspé :

Adresse postale :

C. P. 57
Rivière-au-Renard

Québec
G4X 5B1

Téléphone : 418 269 7718

cap des rosiers

Le phare de Cap-des-Rosiers, construit entre 1854 et 1854. D’une hauteur de 34 mètres, il est le plus haut phare au Canada. Carte postale des années 1930

Code                     Municipalité

Le site de la MRC est : www.gaspesie-les-iles.org

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>