Gaspésie

Montagnes Chic-Choc

Montagnes Chic-Choc

Montagnes de Chic-Chocs

Les montagnes des Chic-Chocs, un éden sauvage, sont renommées pour sa grande quantité de neige qu'il y tombe même si tout le Québec se demande, où sont passés les hivers d’antan.

Alors, bon temps, mauvais temps, si vous voulez profiter de la bonne neige, trois trajets faciles pour les gens sans aucune préparation spéciale, en forme moyenne, sont offerts dans le Parc national de la Gaspésie.

  • Mont Olivine

D’abord, c’est le mont Olivine qui avec ses 670 mètres d'altitude est la montagne la plus accessible des Chic-Chocs en saison hivernale.

Il faut deux heures pour atteindre son sommet en raquettes. Si l’on veut faire une boucle de 12 kilomètres, cela ne prendra qu’environ cinq heures. Le premier kilomètre de randonnée est très facile et insipide, mais puis, on entre dans la forêt. Il faut emprunter un chemin forestier menant au mont Albert, puis, le sentier se rétrécit et l’on doit remonter les pentes du mont Olivine. À ce moment, le paysage devient fabuleux, avec les épinettes ensevelies sous le poids de la neige.

Près du sommet, le vent est assez fort. Il faut suivre le long d’une crête, d’où une vue à 360 degrés s'offre, présentant le mont Albert au nord, les monts McGerrigle à l'est et la vallée de la rivière Sainte-Anne. On redescend vers le lac du Diable, situé entre les monts Olivine et Albert, on longe un beau ruisseau et arrive à l'abri de la Serpentine, où une collation bien méritée attend. Le retour vers le gîte du Mont-Albert et le centre d’interprétation est sur un large sentier.

  • Le lac aux Américains

Le Parc national de la Gaspésie est réputé surtout pour des randonnées en ski nordique. Cependant, le parc offre quelque vingt kilomètres de sentiers tracés, accessibles pour tout le monde.

Les paysages les plus intéressants sont observés en partant du centre d'interprétation jusqu'au lac aux Américains. Ce sentier est de 18 km avec une dénivellation de 350 mètres. Au départ, il faut monter pendant longtemps. Bon, on perd du poids et ça fait du bien. Enfin, su bout de trois heures, on arrive au lac aux Américains, creusé dans une ancienne vallée glaciaire.

Le lac est complètement gelé et on ne part pas sans faire un grand nombre de photos, avant de profiter du relais chauffé, le Pergélisol.

Après un repas, au retour, on redescend à les neuve kilomètres très vite.

montagnes chic-chocs

Les monts Chic-Chocs. Photo : © Skichicchocs.com

  • Le mont Hog's Back

Le mont Hog’s Back, de 830 mètres d’altitude, est situé à une douzaine de kilomètres du mont Albert et cet endroit est toujours fréquenté par les mordus de la glisse, car les descentes sont vraiment superbes. Pour la montée, c’est une autre chose. La dénivellation est de 350 kilomètres sur 3 kilomètres de distance. La vue sur les Chic-Chocs est exceptionnelle. Il faut trois heures à peu près pour monter au sommet.

Le sommet du mont Hog’s Back est couvert d’une petite forêt des conifères. La vue panoramique est parfaite, à condition de l’absence des nuages ou du brouillard.

vue panoramique chic-chocs

Vue panoramique des montagnes. Photo : © Skichicchocs.com

 

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>