Gaspésie

Barachois

Barachois

Barachois

Le village de Barachois, aujourd’hui secteur de la ville de Percé, se trouve à l’extrémité nord d’un banc de sable long de 10 kilomètres. Le barachois s’est formé en raison de l’accumulation de sédiments provenant du courant des rivières Malbaie, Beattie, Portage et Murphy face au courant de la mer en direction contraire.

Quant au nom du village, l’attestation la plus ancienne du toponyme se trouve sur la carte du pilote basque Detcheverry en 1689. Il existe aussi une indication encore plus ancienne du nom, citée dans un rapport de voyage de 1676, rédigé par le sieur Courcelle (s), lieutenant de vaisseau français. Le terme Barachois (du basque barratxoa. Notons que la croyance populaire, selon laquelle le mot vient de “barre à choir” n’a aucune valeur historique) désigne un petit port situé derrière un long banc de sable émergé (Beauchemin, Louis-Alexandre Bélisle, Dictionnaire nord-américain de la langue française, 1979). Il existe, pourtant, une autre explication du terme: un banc de sable qui s’avance dans la mer à l’embouchure d’une rivière, créant ainsi des baies ou des lagons pouvant servir d’abri à de petites embarcations (Larousse, Gaston Dulong, Dictionnaire des canadianismes, 1989). Une autre version encore dit que barachois désigne une sorte de lagune ou étang voisin de la mer dont il n’est séparé que par une barre ou une chaussée de sable et de gravier parfois percée d’ouvertures (Dictionnaire illustré des noms et lieux du Québec, Les Publications du Québec, Commission de toponymie, 1994).

Le village de Barachois fut constitué canoniquement sous le nom de Saint Pierre de la Malbaie, en 1860. C’est en 1953 que la municipalité change de nom et devient Barachois. Le 1er janvier 1971, les municipalités de Barachois, Bridge ville, Cap-d’Espoir, Saint-Georges-de-la-Malbaie, Saint-Pierre-de-la-Malbaie-No 2, Val-d’Espoir et Percé se fusionnent sous le nom de Percé.

À Barachois, les visiteurs peuvent emprunter le rang du Coteau, juste à côté du pont ferroviaire. Ils y verront de fort jolies demeures ainsi qu’une très belle vue sur la baie et le barachois. On y trouve centre d’information ornithologique qui accueille, tout au long de l’été, la population locale et les visiteurs intéressés à l’observation de la nature.

Une Galerie d’art Gilles Côté, située en bordure de mer à Barachois, vaut votre détour. Vous pouvez y admirer la vision de ce peintre réaliste et soucieux du détail.

Barachois

Barachois

Les côtes dans les environs de Barachois. Source de l’image : Tango7174

Voir aussi :

1 commentaire

  1. claire deroy

    2013/08/06 at 10:01

    Mes grands parents Lemieux et St-croix ont habites autrefois rang du coteau…leurs maisons a tranverse le temps et elle et toujours la …dans les annees 1980 on voyais le rocher Perce de sa galerie….ils y a de nombreuses petites maisons coquettes .qui rappele une belle epoque du passer,,,,les nombreuses familles

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>