Gaspésie

L’Anse-Pleureuse

L’Anse-Pleureuse

L’Anse-Pleureuse

Le hameau de L’Anse-Pleureuse est situé sur la rive nord de la péninsule gaspésienne L’Anse-Pleureuse, dans une vallée glaciaire entourée de montagnes, et fait partie de la municipalité de Saint-Maxime-du-Mont-Louis. Elle est située sur la route 198, en direction de Murdochville.

L’origine du nom du hameau remonte à la première moitié du XIXe siècle. D’après une légende, les premiers colons de l’endroit auraient entendu des pleurs bizarres. Selon la croyance populaire, ces cris proviendraient des fantômes, mais l’explication la plus plausible est que ces sons ont été produits par le vent qui frémissait dans les branches des arbres.

Vous y trouverez des attraits intéressants. En effet, cette petite localité est reconnue par son lac de l’Anse-Pleureuse, un plan d’eau d’une beauté. Une halte routière y a été aménagée. Tout près, vous admirerez une très belle chute de la Roche Pleureuse, assez facile d’accès, mais difficile de trouver. Renseignez-vous plutôt avant de vous rendre à cette chute et aux rapides. De ses autres attraits, mentionnerons le moulin à farine et à scie de L’Anse-Pleureuse, construit en 1875 par M. Louis Lemieux, le dernier moulin de ce type en Gaspésie et l’un des derniers moulins à eau du Québec, alimenté par le ruisseau des Olives. Ce moulin, connu aussi comme Moulin des Lapointe (du nom de quatre générations de la famille Lapointe qui ont opéré ce moulin), qui desservait les villages environnants a cessé de moudre en 1965.

Le moulin de l’Anse-Pleureuse a le toit à deux versants plats, trois écluses, une grande roue et le bluteau fabriqué par la compagnie Desjardins de Kamouraska. Notons en passant qu’en 1880, la Gaspésie comptait pas moins de quatorze moulins à farine, mais il 'en restait que quatre en 1910.

Une galerie d’art ainsi qu’une station piscicole où on élève le saumon sont deux autres particularités de la localité.

Soulignons que le chemin du Conseil, un tronçon du sentier international des Appalaches, traverse le territoire de l’Anse-Pleureuse. Une section du sentier relie le hameau et Gros-Morne. Il s’agit du tronçon de 8 kilomètres de longueur qui passait auparavant sur la route 132. Ce trajet présente une quinzaine de points de vue à couper le souffle en bordure de la falaise, dont des vues sur la mer, la baie, le lac de L’Anse-Pleureuse. Le sentier passe sur la cime de la montagne durant deux kilomètres, où on peut voir la mer. Près de Gros-Morne, le chemin du Conseil utilise la route ancestrale #6, avec des points de vue superbes en hauteur sur la mer et sur la cote gaspésienne.

Un camping rustique est aménagé sur un terrain privé au ruisseau Flétan qui présente des cascades magnifiques. En descendant, ce cours d’eau danse sur les strates en paliers et donne un effet spectaculaire.

La distance entre L’Anse-Pleureuse et la ville de Québec est d’environ 560 kilomètres. La distance entre le hameau et Montréal est de 785 kilomètres.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>