Gaspésie

L’Anse-au-Griffon

L’Anse-au-Griffon

L’Anse-au-Griffon

Le village de L’Anse-au-Griffon est situé sur le littoral de la pointe de la Gaspésie non loin au nord du noyau central de la ville de Gaspé, dont L’Anse-au-Griffon fait partie depuis le 1er janvier 1971.

Ce joli petit village de 500 résidents est baigné par le golfe du Saint-Laurent, qui s’étend à perte de vue.  Bordé par de longues plages de galets, il est possible d’y contempler les loups marins, les fous de Bassan, les baleines et un nombre respectable d’autres mammifères et oiseaux.

Ce village maritime est bordé par la mer au nord, par village de Rivière-au-Renard à l’ouest, Cap-des-Rosiers à l’est et le Parc national de Forillon au sud. D’ailleurs, une grande partie du territoire du village, la  Vallée de L’Anse-au-Griffon, a été expropriée en 1970 par le gouvernement fédéral du Canada pour être cédé au Parc national de Forillon, même si ces terres comptaient parmi les rares terres cultivables de la région.

Historiquement, les premières traces de la présence de l’homme dans ce secteur remonteraient à 7000 ans avant Jésus-Christ. En effet, trois campements découverts par les archéologiques permettent de prouver la présence amérindienne paléo-historique dans la vallée de L’Anse-au-Griffon depuis ce temps lointain.

La municipalité de L’Anse-au-Griffon prend ses raisins vers les années 1840, quand John Le Boutillier, homme d’affaires jersiais y fait construire des entrepôts pour la morue salée, la farine et le sel. En 1860, il fait également construire un manoir qui figure aujourd’hui dans le répertoire des bâtiments classés patrimoine historique du Canada. Ensuite, le village acquiert une grande importance dans l’industrie de la pêche canadienne.

La municipalité de L’Anse-au-Griffon a été constituée en 1870 et fusionnée avec dix autres villages pour former la nouvelle ville de Gaspé.

L’origine du nom de ce village reste un mystère, mais il y existe trois explications  plausibles: tout d’abord, il se peut que le terme Griffon provienne de la couleur grise du fond de l’anse (gris-fond) ; une autre hypothèse soutient que les premiers pêcheurs de l’anse ont rapporté avoir vu des oiseaux sur les falaises qui ressemblaient étrangement à des griffons, ainsi le nom s’est éternisé… ; finalement, Bellin affirme que le nom de Griffon vient du nom du navire commandé par Mathieu Forsyth, descendant du premier seigneur de Gaspésie qui a visité la côte de Gaspé en 1732. Ce bateau s’arrêtait régulièrement dans la baie au XVIIIe siècle et aurait pu donner son nom au village.

Des attraits de L’Anse-au-Griffon, mentionnons Le Manoir Le Boutillier : Construit en 1860, empreint à la fois de l’opulence du prospère homme d’affaires qu’était John Le Boutillier et de rusticité, ce bâtiment patrimonial vous accueille en toute simplicité. Les guides interprètes vous font connaître la vie quotidienne du milieu du XIXe siècle et la carrière du fondateur de l’industrie de la pêche gaspésienne. On peut se détendre au salon de thé ou choisir un souvenir à la boutique de métiers d’art et de produits du terroir : 578, boulevard du Griffon.

Le Centre culturel Le Griffon, un ancien entrepôt frigorifique sauvé de la destruction par la communauté. Ce centre culturel est situé à proximité du havre, en plein coeur du village. Vous y trouverez une salle multifonctionnelle, un café bistro, Le Café de L’Anse, une terrasse, un centre d’accès communautaire Internet, la Boutique Le Galet, offrant des produits de métiers d’art et la Galerie Claude Côté. Coordonnées du Centre culturel Le Griffon : 557, boulevard du Griffon, L’Anse-au-Griffon.

L’Atelier Claude Côté est un atelier appartenant à Claude Côté, aquarelliste de L’Anse-au-Griffon, un artiste en résidence au Centre culturel Le Griffon. La galerie est ouverte au public de la mi-juin à novembre à la même adresse que le Centre culturel Le Griffon.

La galerie d’art La Griffonne expose des œuvres du peintre aquarelliste Pauline St-Arnaud, coordonnées : 696, boulevard du Griffon

Le Parc national du Canada Forillon, où vous pourrez séjourner, pratiquer des activités de plein air, profiter des bienfaits de l’air salin, le tout dans un décor unique entre mer et montagnes, en plus de nombreuses activités d’interprétation.

À lire également :

1 commentaire

  1. yvan comtois

    2014/07/03 at 11:08

    j,aime tout savoir ,,sur ce coin de pay,,je passe souvent ,,sent vraiment m,arrèter ..et la ma fille y a acheter une maison,,

    merci a vous,,

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>