Parcs et forêts

Sentiers d’A.D.E.L.E.

Sentiers d’A.D.E.L.E.

Les sentiers d’A.D.E.L.E.

Détrompez-vous! A.D.E.L.E. n’est pas la bonne un peu rondelette qui occupait le rôle-titre d’une série télévisée des années 50 et que nos parents regardaient avec l’émerveillement des spectateurs du début de la télévision. Il s’agit plutôt de l’acronyme représentant l’Association du Développement Écologique du Lac Édouard.

Fondée en 1992, cet organisme sans but lucratif, comptant plus de 190 membres et partenaires, se voue à la protection du lac et de ses berges tout en s’assurant du développement durable, harmonieux et surtout, comme nous le rappelle Pierre Dansereau, du développement qui est souhaitable pour la région et ses écosystèmes. Jusqu’à tout récemment, les principales actions d’A.D.E.L.E. consistaient en l’aménagement de frayères, à l’ensemencement d’ombles de fontaine, à la surveillance de la réserve écologique Judith-De Brésoles et à la protection de ce magnifique écosystème hydrique, le lac Édouard.

Ce lac, qui s’étend sur plus de 27 km, est situé dans la municipalité du même nom et on y accède par la route 155 nord, en Haute-Mauricie. Au kilomètre 150, en empruntant la route du Lac-Édouard sur une distance de 26 kilomètres vous arrivez dans un des plus pittoresques villages du Québec : Lac-Édouard. Pourvoiries, gîte et camping sont là pour vous accueillir et vous faire goûter à l’hospitalité et à la joie de vivre des gens de Lac-Édouard.

Laissez-moi vous raconter comment les Sentiers d’A.D.E.L.E. ont vu le jour. En 1999, lorsque mon épouse et moi nous sommes installés en villégiature, force nous fut de constater qu’A.D.E.L.E., bien que ses actions étaient fort louables, avaient oublié une espèce animale qui peuplait les abords du lac : les Homo sapiens. Étant amateurs de raquette, nous eûmes l’idée de marquer de rubans rouges les quelques randonnées que nous faisions en forêt. Après quelques kilomètres du petit jeu de « L’homme et la femme qui passaient entre les arbres », d’autres riverains s’intéressèrent à cette activité. En 2004, après avoir obtenu une subvention du MRNF, grâce au Programme de mise en valeur du milieu forestier, volet 2, nous pûmes mettre en branle un chantier qui consistaient en l’aménagement de 26 km de sentiers dans les forêts qui entourent le lac.

Trois travailleurs forestiers de Lac-Édouard, aidés d’une douzaine de bénévoles, aménagèrent des sentiers pédestres dans trois secteurs : Baie-William Ouest-Baie-Power, Baie-William Est-Baie-Bouleau et Village. Étant donné que nous sommes au domaine de la sapinière à bouleau jaune, tout au long de ces sentiers, on peut admirer différents groupements forestiers : la bétulaie jaune à sapin, la sapinière baumière à bouleau jaune, la pessière noire à sapin, pour n’en nommer que quelques-uns, sans compter tout ce qui se retrouve dans une flore forestière ( plantes herbacées, champignons, lichens, mousses, etc. ). La faune y est aussi très diversifiée. Différentes espèces d’oiseaux sont observables: de la Mésange à tête noire au Geai du Canada en passant par la Gélinotte huppée ainsi que plusieurs espèces de pics. Les mammifères, quoique plus discrets, peuvent être aperçus à l’occasion : cerf de Virginie, écureuil roux, loutre, orignal, lièvre, renard roux, lynx, castor, porc-épic ou du moins les traces de leur passage.

Lors de la planification de nos sentiers, nous avons pensé à offrir à nos randonneurs trois niveaux de difficulté : facile, intermédiaire et difficile. Ces niveaux se distinguent soit par leur longueur respective, soit par l’altitude à laquelle chacun nous amène. En effet, dans l’ensemble des 18 sentiers, les distances à parcourir varient de 0,5 km à plus de 2,5 km. On peut donc faire une petite balade en forêt ou, en jumelant plusieurs parcours, s’offrir des randonnées de plusieurs heures. Certains sentiers longent les berges du lac ou les étangs de castor alors que d’autres vous amènent à plus de 450 m au-dessus du niveau de la mer.

Pour éviter certains désagréments à nos hôtes, 16 ponceaux piétonniers ont été aménagés leur permettant de franchir ruisseaux et ornières, les pieds bien au sec. Tout au long des parcours, des aires de pique-nique avec table et bancs offrent à nos visiteurs un endroit où se restaurer tout en admirant les magnifiques paysages qui s’offrent à leurs yeux. Nous avons aussi pensé à celles et à ceux qui s’égarent en se rendant à leur dépanneur du coin. Une signalisation rustique et des cartes indiquant où vous êtes se retrouvent à toutes les intersections. De plus, des cartes couleur de tous les sentiers sont en vente dans les différents lieux d’hébergement.

Inauguré le 8 juillet 2005, les Sentiers d’A.D.E.L.E. ont déjà accueilli plusieurs randonneurs tant l’été dernier que pendant l’hiver qui vient de se terminer. En mars 2006, un groupe d’une vingtaine de joyeux lurons de l'École de plein air ZAHRA sont venus s’amuser et se détendre dans nos sentiers et chez nos aubergistes. Vous pouvez lire leurs commentaires, leur appréciation et visionner les magnifiques photos prises lors de leur séjour à Lac-Édouard, à l’adresse suivante : www.zahra.qc.ca.

Durant la saison estivale, vous pouvez jumeler votre randonnée en forêt avec le plaisir d’assister à une représentation d’une pièce de théâtre d’été de la troupe Les Bons Vivants à l’église paroissiale. À l’automne, les couleurs des différentes essences d’arbres et les odeurs qui se dégagent de la forêt viendront émoustiller vos sens. En hiver, une neige virginale et abondante vous attend pour pratiquer la raquette ou le ski de fond dans un décor féerique. En terminant, nous tenons à vous mentionner que l’accès à tous les sentiers est gratuit.

Afin de rendre votre séjour des plus agréables voici quelques bonnes adresses :

Hébergement et cartes des sentiers :

Pour tout autre renseignement :

A.D.E.L.E., C.P. 4064, Lac-Édouard, G0X 3N0

Site Web : www.adelelacedouard.ca

Larry Bernier, agronome,
Maire de Lac-Édouard,
Président d’A.D.E.L.E.

Cet article a été tiré de la revue MARCHE-Randonnée, été 2006. Nous tenons à remercier chaleureusement la Fédération québécoise de la marche qui nous a autorisé à le publier.

Le site Web de la revue : www.fqmarche.qc.ca/revue.asp

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>