Parcs et forêts

Réserve faunique Port-Cartier-7-Îles

Réserve faunique Port-Cartier-7-Îles

La réserve faunique de Port-Cartier-Sept-Îles

La réserve faunique de Port-Cartier-Sept-Îles se situe très loin des grandes agglomérations urbaines du Québec et c’est un véritable joyau du patrimoine naturel québécois qui a su conserver son caractère sauvage et naturel. Sa superficie recouvre plus de 6 420 kilomètres carrés et on y a répertorié plus de mille lacs, quinze rivières et un grand nombre de ruisseaux.

La faune de la réserve est très abondante. Des poissons, parmi lesquels on distingue l’omble de fontaine, la truite mouchetée, le saumon de l'Atlantique, l’omble chevalier, l’éperlan de lac, le corégone.

Des mammifères, on peut citer avant tout l'orignal, l'ours noir, le loup, le lynx, le lièvre, le renard, le porc-épic, le castor, le vison, la martre et la loutre.

Des oiseaux, les espèces les plus fréquentes sont la gélinotte huppée et le tétras du Canada en plus d'oiseaux migrateurs, notamment l'outarde.

La forêt, dans la réserve du Port-Cartier-Sept-Îles, est composée de conifères, de bouleaux et de peupliers faux-trembles.

Deux secteurs d'hébergement sont aménagés dans la réserve : le secteur du lac Arthur et celui du lac Walker. Certains lacs sont disponibles à la pêche à la journée (en réservant à l’avance). La pêche est gérée suivant un plan déterminé qui est approuvé par le ministère des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs du Québec.

À part les lacs, on peut pratiquer la pêche sur les rivières aux Rochers et MacDonald, notamment, la pêche au saumon de l'Atlantique. La pêche quotidienne est gérée et coordonnée par l'Association de protection de la Rivière-aux-Rochers.

reserve do port cartier

Réserve faunique Port-Cartier-Sept-Îles. Photo © : Marc Vollant

Du 1er décembre au début avril, c’est la saison de la pêche blanche. Il existe une limite de prises autorisées d’ombles de fontaine qui varie d’un lac à l’autre.

La chasse à l'orignal y est permise. On peut également chasser le petit gibier, gélinottes huppées, tétras du Canada, capturer le lièvre d’Amérique au collet et pêcher la truite en même temps que chasser l'orignal.

Au printemps est autorisée la chasse à l'ours noir, du 15 mai au 30 juin. De plus, la réserve de Port-Cartier-Sept-Îles fait partie de la zone de chasse 19 sud, alors il est possible d’y chasser l'ours à l'automne.

On peut aussi pratiquer le canoë-camping sur les circuits des rivières MacDonald et aux Rochers, d’une longueur de 52 kilomètres. La rivière MacDonald est de 42 kilomètres, tandis que la rivière aux Rochers permet une descente sur 10 kilomètres, mais le niveau de difficulté est pour les initiés uniquement.

Sur les lacs Walker – un lac glaciaire de 30 kilomètres de long avec des plages et des parois vertigineuses et sur le lac des Quatre-Lieues se pratique le canotage.

Pour les amateurs de randonnée pédestre, il existe de courts sentiers près de la chute MacDonald et à proximité des chalets. Près de la chute McDonald, on retrouve un belvédère, une passerelle et des cavernes.

Entre autres activités, on peut recommander la cueillette de fruits sauvages, tels bleuets et framboises, l’observation des oiseaux, et en particulier des rapaces qui fréquentent la réserve en grand nombre.

La forêt de la réserve faunique de Port-Cartier-Sept-Îles est exploitée par l'industrie en vertu de contrats d'approvisionnement et d'aménagement forestiers CAAF accordés par le ministère des Ressources naturelles de la Faune et des Parcs du Québec. Cette exploitation des forêts à maturité assure la régénération adéquate des espaces.

Coordonnées de la Réserve faunique de Port-Cartier-Sept-Îles :

24, boulevard des Îles, bureau 109
Port-Cartier
Québec
G5B 2M9

Téléphone : 418 766-2524

Lire aussi :

2 Comments

  1. Karel-Ann Dallaire

    2013/06/29 at 3:18

    Est-il possible d’apercevoir des loups où se cachent-ils la plupart du temps ? Aussi sont-ils plutôt solitaires où en meutes?Désolé pour toute ses questions mais je part dans une semaine pour Sept-Îles et je voudrais pouvoir faire un recueil de mémoire sur les loups sauvages du Québec .Merci et bonne journée.

  2. admin

    2013/06/29 at 6:01

    Tu ferais mieux de poser cette question sur http://wolfmoon.forumgratuit.ca

    Il semblerait qu’ils sont de bons experts en loups.

    Bonne chance !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>