Parcs et forêts

Réserve de faune de la Baie de l’Isle-Verte

Réserve de faune de la Baie de l’Isle-Verte

Réserve nationale de faune de la Baie de L’Isle-Verte

Interprétation de la flore et de la faune des marais.

Créée en 1980 et gérée par le Service canadien de la faune, la Réserve nationale de faune de la Baie de L’Isle-Verte est située dans la région du Bas-Saint-Laurent, à 30 kilomètres de la ville de Rivière-du-Loup. Cette réserve nationale de faune se déploie sur un territoire de 406 hectares, dont 28 hectares sont des aires marins. Elle protège l'un des plus vastes marais à spartines.

La réserve nationale de faune de la baie de l'Isle-Verte est l'une des huit réserves nationales de faune du Canada situées au Québec.

Pôle de découverte du Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent et Station Mer du réseau des Haltes marines de la route des Navigateurs, la maison Girard, bâtie en 1850 dans le village de L’Isle-Verte, est le poste d’accueil de la Réserve. On y retrouvera une exposition permanente consacrée aux tourbières, la flore, la sauvagine, les habitats des animaux, dont l’habitat des oies des neiges.

Situé dans les municipalités de L'Isle-Verte et de Cacouna, dans la MRC de Rivière-du-Loup, le marais salé parsemé de marelles (petits étangs naturels) constitue la principale aire de reproduction du canard noir en Amérique du Nord puisque c’est l’endroit qui compte la plus grande densité de nids. En fait, les recensements ont permis d’identifier plus de 260 espèces d’oiseaux, dont 60 espèces qui nichent sur place. Pour les milliers de canards, d’oies des neiges et autres oiseaux de rivage, la réserve sert essentiellement de lieu de repos, d’alimentation et de reproduction.

Il s’agit aussi d’une halte pour diverses autres espèces d’oiseaux migrateurs. C’est en vue de protéger la majeure partie de ce marais que cette réserve nationale de faune a été créée. Au large de la réserve, le gouvernement du Québec possède quelque 2 840 hectares de marais intertidal (zone d’oscillation des marées).

Notons que depuis 1987, ces propriétés provinciale et fédérale possèdent le statut de site Ramsar, c’est-à-dire que ce secteur est couvert par une convention internationale visant à protéger les milieux humides en tant que patrimoine naturel.

L’importance et la notoriété de cette réserve nationale de faune vient d’ailleurs du fait que ce lieu humide est le dernier du genre de l’estuaire moyen du Saint-Laurent, puisque ceux en amont ont été partiellement ou totalement détruits. Dernier vestige des grands marais salants, au sud de l’estuaire du Saint-Laurent, cette réserve protège l’habitat du canard noir. Véritable filtre du fleuve, le marais emprisonne des tonnes de sédiments. Les mares et les vasières en font un endroit de prédilection pour l’alimentation de plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs.

Les visiteurs peuvent parcourir un réseau de sentiers d’observation et d’interprétation de cinq kilomètres longeant les battures du Saint-Laurent. La réserve de faune de la baie de l’Isle-Verte offre des forfaits pour le baguage de canards (mi-août au début septembre), les dépliants informatifs sont disponibles.

Créé le 8 mai 1986, le refuge d'oiseaux migrateurs de L'Isle-Verte occupe une superficie de 258 hectares dont 172 hectares marins est administré par le Service canadien de la faune. Ce refuge d’oiseaux chevauche la réserve nationale de faune et il a été créé dans le but de protéger une aire de migration de l’Oie des neiges, de la Bernache du Canada et de nombreux canards migrateurs.

Pour y arriver, il faut suivre la route 132 jusqu'à l'Isle-Verte et tourner à gauche sur la route du Quai. Le stationnement extérieur est gratuit.

Pour en apprendre plus sur la Réserve nationale de faune de la Baie-de-L’Isle-Verte, au Bas-Saint-Laurent : Page Facebook

reserve de faune de baie isle verte

Oies blanches sur la réserve nationale de faune de la Baie-de-L'Isle-Verte. Source de la photographie : fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Oies-Isle-Verte.jpg

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Melanie Ouellet

    2015/03/24 at 10:15

    Savez-vous la faune que nous pouvons retrouver dans le marais du lac de la Grande-Fourche a Saint-Hubert de Riviere-du-Loup? J’etudie en traitement des eaux au cegep de RDL et dois faire un travail dans le cadre de mon cours d’eau de surface et hygiène.
    Merci à l’avance,
    Melanie Ouellet

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>