Parcs et forêts

Réserve écologique Marcel-Léger

Réserve écologique Marcel-Léger

Réserve écologique Marcel-Léger

La richesse des milieux naturels de la région du lac Saint-Pierre, à la hauteur du village Pointe-du-Lac, notamment les milieux humides en bordure du lac, est protégée par la Réserve écologique Marcel-Léger.

Créée en 1981 et administrée aujourd’hui par le Ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs du Québec, cette réserve écologique occupe une superficie de 0,36 kilomètres carrés. Ce site est situé à 9 kilomètres au sud-ouest du centre-ville de Trois-Rivières.

Jusqu’en 2002, elle portait le nom de la réserve écologique de l’Île aux Sternes, parce qu’elle comprend la totalité de l’île aux Sternes qui est située sur le Saint-Laurent. Cette île artificielle a été construite en 1967 lors du dragage du Saint-Laurent, et est aujourd’hui protégée dans le but d'observer la colonisation de la faune et de la flore.

Le premier nom se devait à la présence de Sterne pierregarin sur l’île à ses débuts. Bien que ceux-ci aient abandonné l’île quand la végétation forestière a pris le dessus, l’île aux Sternes conserva quand même son nom.

Le 20 mars 2002, la réserve écologique de l’île aux Sternes a été renommée en l’honneur de Marcel Léger (né en 1930 et mort en 1993), qui fut le premier ministre de l’Environnement du Québec, créé en 1977.

La réserve est située dans la province naturelle des basses-terres du Saint-Laurent. Elle partage ses limites avec l’habitat du rat musqué de l’île aux Sternes qui fait 63 800 mètres carrés et l’aire de concentration d’oiseaux aquatiques de l’île aux Sternes qui fait 9,3 kilomètres carrés.

La réserve est située dans la province naturelle des basses-terres du Saint-Laurent. Son territoire comprend la totalité de l’île aux Sternes qui est composée principalement de sédiments fins de la mer de Champlain empilés en vrac.

Cette île fait partie d'une des plus importante voie de migrations des oiseaux d’Amérique du Nord. On y rencontre entre autres des goélands et des bécasseaux qui fréquente les rivages de l’île. La bécassine, les râles et la Sterne pierregarin nichent quant à eux dans l'île.

Bien que non accessible au public, la réserve écologique Marcel-Léger est facilement observable de la route 138 qui passe à 100 mètres au nord de la réserve.

île aux sternes

Île aux Sternes, une île sortie du fleuve. Source de l’image : Ministère du développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>