Parcs et forêts

Parc de Miguasha

Parc de Miguasha

Parc National de Miguasha en Gaspésie

En 1842, le Docteur Abraham Gesner découvre la formation fossilifère des falaises de la péninsule de Miguasha dans la péninsule gaspésienne.

Une péninsule est une avancée continentale dans la mer. Certaines péninsules couvrent des superficies considérables, telles la Gaspésie, qui fait 30 341 kilomètres carrés, soit l’équivalent de la Belgique. La péninsule de Miguasha, beaucoup plus petite que celle de la Gaspésie, ressemble, pour sa part, à une virgule qui s’accroche au littoral méridional de la Gaspésie.

Le nom micmac « Miguasha » caractérise très bien ces terres parce qu’il signifie rocher rouge. Dans les falaises, l’on a trouvé des poissons fossiles qui y vécurent il y a 350 ou 370 millions d’années, à une période que l’on nomme Dévonien.

Il s’agit d’un site très rare, presque unique au monde et plusieurs scientifiques y travaillent avec plus de 14 200 fossiles de quelques trente espèces différentes cataloguées jusqu’au moment, présentant une grande variété d’adaptations. Aucune de ces espèces n’a survécu jusqu’à nos jours.

Le parc national de Miguasha a été créé dans ce site. Il est très petit, avec une superficie de  moins d’un kilomètre carré. Un musée d’histoire naturelle qui fait partie du parc explique le phénomène de la fossilisation et les mécanismes de l’évolution des espèces et les collections de poissons fossiles permettent de se familiariser avec les agnathes qui sont des poissons à bouche ronde, sans mâchoire, bothriolepis – corps emprisonné dans une carapace osseuse, acanthodes, crossoptérygiens d’un mètre de longueur et bien d’autres.

En 1999, ce petit Parc national de Miguasha a été déclaré l’objet du patrimoine mondial de l’UNESCO. Aujourd’hui, il existe au monde quelque 75 sites fossilifères semblables, mais le site de Miguasha se distingue par l’abondance et la variété des spécimens, ainsi que par la qualité de conservation des fossiles.

N’oubliez pas de visiter le Musée d’histoire naturelle, ainsi que l’animation 2D/3D Plongée aux origines.

Pour contacter le Parc national de Miguasha :

Telephone : 418 794-2475,

Parc national de Miguasha

Parc national de Miguasha. Photo libre de droits.

Braisage du poisson : Le braisage est une cuisson douce à l’abri de l’air. Le poisson est déposé dans une casserole ou une poissonnière dont le fond aura été tapissé de divers légumes et fines herbes (s’il est gros, le taillader pour que la chaleur pénètre bien). Ajouter un liquide (fumer, vin) pour le mouiller, à mi-hauteur seulement car il faut éviter le pochage. Couvrir et cuire à petit feu sur le dessus de la cuisinière ou dans le four. On sert le poisson tel quel ou on peut épaissir la sauce ; retirer tout d’abord le poisson, filtrer la sauce, la réduire légèrement sur le feu ou y ajouter un mélange de beurre et de farine (15 ml – 1 cuillerée à soupe) de chacun, 1 ou 2 jaunes d’oeufs ou encore un peu de crème. Ce mode de cuisson convient bien aux poissons à chair ferme.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *