Parcs et forêts

Forêt ancienne du Lac-Opasatica

Forêt ancienne du Lac-Opasatica

Forêt ancienne du Lac-Opasatica

D’une superficie de 117 hectares, la Forêt ancienne du Lac-Opasatica est située à 28 kilomètres au sud-ouest de Rouyn-Noranda, près de la limite nord du sous-domaine bioclimatique de la sapinière à bouleau jaune de l’Ouest. La forêt occupe le sommet et le haut des versants d’une petite colline située sur le versant ouest du lac Opasatica. Ces sites sont recouverts d’un mince dépôt de till bien drainé.

La forêt préserve l’écosystème forestier exceptionnel de la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Les peuplements de la forêt seraient âgés de plus de deux siècles. Certains arbres seraient même nés vers les années 1730.

Deux raisons principales expliquent le caractère exceptionnel de cette forêt ancienne : en effet, la forêt n’a pas été sérieusement affectée par des feux, des épidémies d’insectes et par d’autres perturbations naturelles sévères depuis longtemps. Par exemple, le dernier feu y est survenu en 1770. De plus, la forêt est composée de peuplements de sapinière à bouleau blanc et de thuya qui n’ont jamais été aménagés ou perturbés de façon notable par les activités humaines.

En plus d’abriter du bouleau blanc et du thuya occidental, la forêt compte une forte population de sapin baumier. Comme bien d’autres forêts anciennes, les peuplements ont une structure irrégulière et renferment de gros arbres sénescents, des chicots et des débris ligneux au sol, dont certains de fort diamètre et en décomposition avancée. Toutefois, le thuya prend de plus en plus d’importance au fur et à mesure que la forêt vieillit.

Une telle composition est typique des forêts installées sur l’argile et sur le till dans la zone de forêt mélangée de l’Abitibi.

La région environnante de la forêt du Lac-Opasatica présente un relief doux, formé de coteaux de faible amplitude et de plaines argileuses constituées de dépôts glaciolacustres sur lesquels de nombreuses tourbières se sont développées.

Notons que les thuyas dominants ont un diamètre moyen de 40 à 50 centimètres et certains mesurent jusqu’à 80 centimètres de diamètre. Plusieurs bouleaux blancs sont particulièrement âgés (né au milieu du XVIIIe siècle) et sont de grande dimension (de 50 à 60 centimètres de diamètre). Chez certains pins blancs, le diamètre dépasse même 80 centimètres.

Les principaux arbustes que l’on peut observer dans le sous-bois sont l’Acer spicatum, le Corylus cornuta et le Lonicera canadensis. La strate herbacée est surtout composée d’espèces typiques de la sapinière boréale parmi lesquelles : Oxalis montana, Dryopteris spinulosa, Aralia nudicaulis, Clintonia borealis, Cornus canadensis et Maianthemum canadense.

Lac Opasatica

Lac Opasatica

Lac Opasatica. Photo : Sylvie Gewehr

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>