Parcs et forêts

Bois-de-Coulonge

Bois-de-Coulonge

Le Bois-de-Coulonge

Spencer Wood a été ainsi nommé en l’honneur de Spencer Perceval, premier ministre de la Grande-Bretagne, assassiné en 1812, à qui était apparenté le propriétaire du domaine à compter de 1811, Michel Henry Perceval.

Durant près d’un siècle, de 1870 à 1966, le domaine de Spencer Wood a été le lieu de résidence des lieutenants-gouverneurs du Québec. Le lieutenant-gouverneur Paul Comtois y perd sa vie en février 1966 pendant l’incendie du magnifique « château » qui s’y dressait depuis 1862.
C’est en 1950 que le domaine est baptisé Bois-de-Coulonge car le site faisait autrefois partie de la châtellenie de Coulonge, érigée en 1657 par la Compagnie de la Nouvelle-France pour Louis d’Ailleboust, de Coulonge et d’Argentenay, troisième gouverneur de la Nouvelle-France.
Le parc du Bois-de-Coulonge est accessible par le chemin Saint-Louis. Il s’étend sur un site majestueux et surplombe, du haut de la falaise, le boulevard Champlain et le fleuve Saint-Laurent. Deux kilomètres de sentiers serpentent ce parc, à la fois jardin d’agrément et parcours éducatif.

Le « château » qui s’y dressait a été la proie des flemmes en février 1966.

Bois de Coulonge

Bois de Coulonge

Le parc du Bois-de-Coulonge. Auteur : Gilbert Bochene

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>