Femmes du Quebec

Le CINBIOSE

Le CINBIOSE

Centre d’étude des interactions biologiques entre la santé et l’environnement (CINBIOSE)

La recherche – action au service de la santé des travailleuses

Fondé en 1978 et logé à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le Centre d’étude des interactions biologiques entre la santé et l’environnement (CINBIOSE) est un laboratoire de recherche qui s’intéresse à la santé au travail, à la génétique et à l’environnement. Plus précisément, un des principaux objectifs du CINBIOSE est d’identifier les effets des conditions de travail, tant sur le plan psychologique que génétique, et ce avant l’apparition de la maladie.

Deux femmes dynamiques sont à l’origine de la mise sur pied du CINBIOSE. Il s’agit de Karen Messing (doctorat en génétique de l’Université McGill de Montréal) et de Donna Mergler (doctorat en physiologie de l’Université McGill). Toutes deux ont été professeures au département des sciences biologiques de l’UQAM au moment de la fondation du centre.

Pourquoi avoir créé CINBIOSE? Travaillant dans le même département, Karen Messing et Donna Mergler se rendent compte qu’elles ont à cœur une cause commune, celle du féminisme et du mieux-être des femmes et des travailleuses. L’expertise de l’une en génétique et de l’autre en neurotoxicité constitue alors un atout indéniable pour mener de front ce combat vers une meilleure connaissance et reconnaissance des problèmes rencontrés par les travailleuses et les travailleurs. Constatant que la préoccupation de la santé des travailleuses était plus souvent qu’autrement négligée, ces deux femmes décidèrent de combler ce vide empirique par la création du GRABIT en 1978, qui devint le CINBIOSE en 1990. Ensuite, le champ de la santé au travail du CINBIOSE est devenu plus vaste, a englobé d’autres disciplines et actuellement l’organisme fait appel à des expertises multidisciplinaires, des sciences biologiques (telles physiologie, génétique, endocrinologie, etc.), d’ergonomie, d’épidémiologie et de sociologie.

Le CINBIOSE est composé de membres régulières et réguliers et de membres associées (associés) de diverses universités et de champs disciplinaires variés, sans oublier les nombreuses collaborations internationales. De plus, étudiantes, étudiants stagiaires de disciplines différentes, personnel de recherche et personnel de bureau participent activement à la vie du CINBIOSE. Il faut mentionner qu’encore de nos jours le CINBIOSE est l’un des seuls groupes de recherche en Amérique du NORD à donner la priorité à la santé des travailleuses.

Afin de favoriser une symbiose entre le laboratoire (recherche fondamentale) et les milieux de travail (recherche appliquée) le CINBIOSE opte, si possible, pour la recherche-action, ce qui augmente la probabilité que les changements proposés se concrétisent dans les milieux de travail.

À partir de ses nombreux travaux, le CINBIOSE a pu démontrer plusieurs phénomènes, entre autres : les risques liés à la posture debout et immobile des caissières, condition de travail associée à un risque élevé de problèmes musculo-squelettiques et, chez la femme enceinte, à des risques d’accouchement prématuré ; que le travail en laboratoire sans formation adéquate expose les techniciennes à des risques non négligeables d’exposition aux rayonnements ionisants ; que les horaires variables (de jour, de soir, de nuit) sont liés à l’irrégularité menstruelle, ayant ainsi des effets sur la fertilité; les effets combinés du travail salarié et domestique sur l’état d’épuisement; les effets de la division sexuelle des tâches sur la santé du personnel d’entretien ménager.

Plusieurs recherches du CINBIOSE ont été réalisées dans des usines et entreprises montréalaises. Il faut mentionner l’existence, depuis 1976, d’un protocole d’entente entre l’UQAM, la CSN et la FTQ, ce qui favorise grandement les études dans les milieux de travail syndiqués qui en font la demande. Mais peu importe l’endroit où s’effectuent les recherches, le plus important demeure, bien sûr, que les résultants des recherches des membres du CINBIOSE aient un impact positif sur l’amélioration de la santé des travailleuses et des travailleurs.

(Source : Suzanne Deguire, Ces femmes qui ont bâti Montréal, les Éditions du remue-ménage).

Adresse du CINBIOSE :

2080 Rue Saint-Urbain

2080 Rue Saint-Urbain, Montréal, QC H2X 3X8

Carriage

« Femmes, c’est vous qui tenez entre vos mains le salut du monde.” (Léon Tolstoï, écrivain russe). Photo de GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *