Bestiaire du Québec

Tourterelle

Tourterelle

Tourterelle

Au Québec, la tourterelle triste (zenaida macroura, de la famille des Colombidés) a été apportée dans les années 1920. Au total, on compte 310 espèces d'oiseaux de la famille des Colombides dans le monde 310, dont treize habitent en Amérique, quatre au Canada et trois au Québec (Pigeon biset, Tourterelle rieuse et Tourterelle triste).

La tourterelle triste est abondante au Québec. Elle niche sur les rives du Saint-Laurent, dans les Laurentides, Abitibi, Mauricie, Côte Nord et dans plusieurs autres régions. Sa prolifération est favorisée par les champs de maïs, les mangeoires et la déforestation. Les derniers recensements notent encore une progression de la tourterelle triste au Québec.

Autrefois, l'oiseau était considéré migrateur, mais aujourd'hui, une bonne partie de la population réside au Québec en hiver. Il lui arrive toutefois de se geler les pattes jusqu'en perdre une phalange ou des griffes. Un grand nombre de tourterelles passent l'hiver aux mangeoires dans la région de Montréal.

La tourterelle triste, a queue longue et pointue. Regroupées en bandes de dix, vingt ou jusqu'à trente oiseaux, les tourterelles se déplacent à la recherche de nourriture. Ces oiseaux sont granivores, elles préfèrent le maïs concassé, le millet, les graines de tournesol ouvertes. Elles peuvent se concentrer près des routes, des fermes et des bosquets.

L'oiseau aime les espaces dégagés et n'est pas craintif de la présence humaine. On pourra voir cet oiseau perché bien en évidence et entendre où ses notes du chant mélancolique – hou hou hou – qui lui a valu son nom de tourterelle triste.

Dès la fin de l'hiver, le mâle fait sa parade nuptiale en vol où il fait claquer ses ailes. Ensuite il va devant la femelle au sol pour hocher la tête de façon répétée et émettre un roucoulement prolongé.

Dans les jours qui suivent, la femelle fait son nid. Les deux parents participent pendant deux semaines à l'incubation des deux œufs blancs.

Au début, les petits sont nourris de lait de pigeon (liquide crémeux produit dans le jabot), plus tard les parents apportent des graines régurgitées. L'âge au sevrage est de 18 à 21 jours. Il y a généralement deux couvées par année. Les petits atteignent la maturité sexuelle à l'âge de 12 mois. L'espoir de vie est de 15-25 ans.

Les tourterelles sont d’excellents oiseaux de compagnie. Elles sont facilement apprivoisables qui se laissent manipuler, ils ne sont pas très nerveux et ils ne mordent pas. Ces oiseaux ont besoin d’une cage suffisamment grande et ils doivent avoir accès à plusieurs perchoirs de grosseurs différentes pour que leurs pattes n’aient pas toujours les mêmes points d’appui. Les perchoirs de corde, de branches naturelles, de bois et de plastique sont acceptables, mais les recouvre-perchoirs de gravier sont à proscrire.

On peut mettre dans le fond de la cage du papier journal ou des essuie-tout, mais il faut éviter d’utiliser des copeaux de bois parce qu'ils sont trop poussiéreux. Des granules de bois ou du maïs concassé peuvent causer des impactions si ingérées.

Il faut changer le fond de la cage à tous les jours ce qui permet une hygiène adéquate tout en faisant un suivi quotidien des fientes. La cage doit être nettoyée complètement au moins une fois par semaine. N'oubliez pas que les tourterelles adorent prendre leur bain, offrez-le à tous les jours.

piegon tourterelle

Hum… est-ce une tourterelle ou un pigeon? Photo : © GrandQuebec

Pour compléter la lecture :

2 Comments

  1. Anne

    2013/04/24 at 4:29

    Bonjour, j’aimerais qu’on me renseigne, voilà depuis quelques jours un couple de tourterelle on décidé de choisir notre balcon (au 5e étage) pour construire leur nid. Nous sommes bien heureux mais je me demande si on doit les laisser faire car nous allons déménager dans 6 semaines et c’est certain que les futur locataire et les proprio vont surment pas apprécié, et nous allons enlever les meubles de jardin en rotin qui abrite leur nid. Qu’en pensez vous? Est ce que les petits auront le temps d’être autonome d’ici 6 semaine?

  2. Louise

    2015/03/05 at 5:31

    Comment les empêcher de venir sur mon balcon?…car elles « crottent » trop!!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>