Bestiaire du Québec

Oiseaux de Saint-Cléophas

Oiseaux de Saint-Cléophas

Les oiseaux qui nichent à Saint-Cléophas-de-Brandon

Ce texte apparaît sur le site de la municipalité : www.st-cleophas.qc.ca – un petit, mais agréable site présentant la municipalité, son histoire, ses commerces, ses industries, ses oiseaux et ses activités de loisir, telles que la randonnée de motoneiges antiques. Pour les amateurs d’oiseaux, c’est un récit très intéressant :

“Les amateurs d’oiseaux sont gâtés sur le territoire de Saint-Cléophas. En effet, dans ce coin de campagne nichent plusieurs variétés d’oiseaux et en particulier le plus beau, le plus coloré de tous, le Merle bleu de l’Est. Ce nicheur avait pratiquement disparu des campagnes du Québec mais, grâce à l’aide de l’homme, le voilà revenu en grand nombre.

Son retour a débuté autour des années 80 avec l’installation de 5 nichoirs artificiels par M. Paul Coutu, sur la ferme de M. Réjean Bellerose qui longe le chemin Ligne Piette. Le résultat ne fut pas immédiat mais après 3 ans d’attente, les premiers merles bleus de l’Est sont nés à Saint-Cléophas. Suite à ce succès, le nombre de nichoirs a été augmenté au fil des années sur plusieurs terres agricoles environnantes. Aujourd’hui, on en compte deux cents installés et surveillés régulièrement sur ce territoire.

merle bleu

Du début de mai à la fin juin ou début juillet, en période de nidification, il vous sera très facile d’observer des merles bleus à Saint-Cléophas et aux alentours. Aujourd’hui, sur les 200 nichoirs, la moitié est partagée entre les merles bleus et les hirondelles bicolores. Venez les observer et vous en repartirez sûrement enchantés.

hirondelle des granges

La diversité des populations d’oiseaux est assez intéressante. Sur notre territoire on retrouve plusieurs différents habitats ouverts dont des champs cultivés et des prairies, des érablières matures ou des boisés feuillus ainsi que plusieurs endroits dégagés avec des touffes d’arbustes. En y regardant bien, on peut apercevoir, côtoyant le merle bleu, des goglus, des chardonnerets, des hirondelles des granges, les carouges à épaulettes, des mésanges, les moqueurs polyglottes, les jaseurs des cèdres, les colibris, des parulines, des tyrans tritri, différents pics, les merles d’Amérique. Et il y en a bien d’autres…

uribu

Il y a aussi les urubus. Ils sont installés chez nous depuis plus de vingt ans. On admire souvent leur fabuleux vol plané. Depuis toute ces années, ils se sont établis un peu partout sur le territoire du sud de la région de Lanaudière. Ils commencent même à franchir les montagnes vers Saint-Jean-de-Matha ou Mandeville.

N’oublions pas les oiseaux de proies: des buses, des grands ducs, des chouettes, des éperviers, des crécerelles.

Alors, lorsque vous passerez par Saint-Cléophas, prenez le temps de regarder toute la beauté de ces beaux spécimens volants.”

Voir aussi :

3 Comments

  1. Doris Fortin

    2011/07/23 at 2:17

    Bonjours, je suis intéressé a me procurer des lunettes d’approche pour observer les oiseaux je voudrais savoir quel force sa prend.Des 10×25 & 12&25 etc pouvez-vous me donner la force que sa prend
    Merci!!!!

  2. Sylvie Turcotte

    2011/09/23 at 10:22

    Bonjour,

    Je demeure à Roberval et hier après-midi, j’ai pu observer des merles bleus qui se promenaient dans les cèdres et dans un mélèze.

    C’est la première fois que j’en voyais et je les ai pris en photos.

    Sylvie

  3. Anne - Camie Préaux

    2012/04/12 at 3:02

    Je souhaite vivement voir des merles bleus, Qui peut me dire à quel endroit j’ ai le plus de chance, d’ en voir, le mois ,et le moment de la journée. J’ habite Québec. Merci a c

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>