Bestiaire du Québec

Délice à six pattes

Délice à six pattes

Délice à six pattes

Chrysalides de vers à soie marinées, chenilles de chatoum déshydratées, biscuits vivifiants aux larves de ténébrions,, fourmis rôties et salées de Colombie répondant au nom prosaïque de caviar Santender, admettez que déjà vous avez l’eau à la bouche.

C’était le cas de Marjolaine Giroux (du moins l’affirmait-elle). Elle n’a pu s’empêcher de goûter à ces chenilles séchées et à ces fourmis salées. Un délice!

Préposée aux renseignements entomologiques à l’Insectarium de Montréal, Mlle Giroux, mettait la dernière main hier, le 2 février 1993, aux préparatifs en vue de l’exposition sur les insectes dans l’alimentation humaine. Exposition accompagnée d’une dégustation. Et qui sait si nos considérations envers les bibittes ne changeront pas. Après tout, il y a au moins 500 espèces d’insectes qui entrent dans l’alimentation des humains à travers le monde.

Un peu plus cuite la chenille, s’il vous plaît!

(Cela ce passait à l’Insectarium de Montréal le 2 février 1993, texte publié par La Presse).

insectarium

Une bibite. Photo : GrandQuebec.com

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>