Bestiaire du Québec

Chats

Chats

Chats 

Certaines personnes préfèrent les chats, d’autres les chiens.

Le Québec compte un nombre considérable d’amoureux des chats et encore plus de propriétaires de ces incroyables animaux. Mais, les chats sont très différents les uns des autres. Bien sûr, il y a les chats domestiques et les chats sauvages, les grands félins et les petits félins, mais on ne parlera ici que des chats domestiques.

En résumé, il y a des chats de race pure, des chats métisses et des chats n’appartenant à aucune race particulière.

Les trois races privilégiées au Québec sont les chats Persans, les chats Siamois, et les chats Bleu Russe. Les Maine-coon, originaires des États–Unis sont aussi particulièrement appréciés, ainsi que les Burmeses, les Tonkinois et les Angoras, ainsi que les chats domestiques non-racés.

Quelle que soit la race d’un chat, c’est généralement un être exceptionnel et capable de rendre la vie de son ami humain mille fois plus agréable à condition de recevoir les soins et l’amour qu’il mérite.

En plus d’une nourriture saine, de l’eau fraîche renouvelée au moins une fois par jour, une litière nettoyée au moins quotidiennement et des visites régulières chez le vétérinaire, il ne faut pas oublier les ingrédients magiques dans une relation harmonieuse entre humain et chat : beaucoup d’amour et le respect total du chat et de son indépendance.

pusher

Pusher. Photo : © Magicphotodesign.com

Si une gentille voisine nous offre un mignon chaton tout paraît simple et beau. « Ça ne coûtera rien », pensons-nous, mais il faut, si nous somme un maître responsable, l’emmener chez le vétérinaire pour son premier vaccin, lui acheter un collier au cas où nous le perdrions. Maintenant, si nous savons qu’un chat et une chatte peuvent avoir 3 portées de 12 chatons en un an, chacun des bébés peut, à son tour, avoir des bébés la 2e année. Nous avons donc une possibilité de 144 chats.

mixa

Chat Mixa aux yeux différents. Source de la photo : © magicphotodesign.com

Si chacun des 144 chats a des bébés, nous pouvons avoir 1 728 chats la troisième année. Supposons que chacun des 1 728 chats ait, la quatrième année, trois portées de 12 chatons, nous avons maintenant 2 736 chats.

Dans 5 ans, le Québec sera enseveli sous une montagne de chats qui ne parleront même pas le français!

Au sérieux, la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) reçoit 5 000 chiens et 70 mille chats en une année et elle doit en tuer 5 sur 7. Le message est claire: pour éviter de faire naître des chats et d’être obligés de les faire tuer faisons-les opérer. Tout cela coûte environ 100 dollars ou un peu plus.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Urbania

    2010/11/30 at 11:27

    Participez au concours Urbania «Trouvez le plus gros chat au Québec» et remportez un prix ! http://urbania.ca/blog/1796/trouvez-le-plus-gros-chat-au-quebec

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>