Emplois: un peu partout

Emploi à Beaupré

Emploi à Beaupré

Trouver emploi à Beaupré

Depuis le début du XXe siècle, la ville de Beaupré a été un important centre industriel du Québec. L’une des usines de pâte chimique et de papier journal les plus importantes au Canada, s’y trouvait depuis les années 1920 (aujourd’hui, la papeterie Beaupré modernisée) et depuis 1945, on y installa une grande distillerie qui donna de nombreuses possibilités d’emplois.

Aujourd’hui, dans la ville de Beaupré, on dénombre environ six cents emplois permanents, la plupart desquels se centrent dans le parc industriel de Beaupré qui joue le rôle d’un pôle économique et a un effet structurant sur l’organisation du territoire de la ville. Ce parc industriel se trouve au sud du chemin de fer. Grâce à ce parc industriel, la base de l’économie municipale devient plus diversifiée. D’ailleurs, la concentration des activités de nature industrielle dans ce pôle permet de diminuer les impacts négatifs sur les secteurs résidentiels limitrophes de la région.

Toute la partie Est du parc est occupée par la grande papetière Abitibi-Consolidated. Dans la portion Ouest du parc industriel, on trouve des terrains disponibles pour l’expansion de l’activité industrielle. Une vaste partie des terrains du parc appartient à la ville de Beaupré qui a donc le pouvoir de participer activement à la consolidation et au développement du territoire et à l’essor de l’emploi.

Plusieurs autres emplois sont offerts par le prestigieux Mont-Sainte-Anne et son centre de ski, situé le long du Saint-Laurent, qui constitue la source d’emplois la plus importante après le parc industriel. Il ne faut pas oublier de nombreuses agences touristiques qui se sont implantées à Beaupré, ainsi que des centaines d’unités d’hébergement, un terrain de golf, des restaurants, pubs et salles à manger de cuisine familiale.

Aujourd’hui, la ville de Beaupré dépense des centaines de milliers de dollars afin de développer les communications, notamment pour assurer un lien direct avec le boulevard Sainte-Anne (la route 138) et faciliter ainsi l’établissement de nouvelles entreprises.

Ville de Beaupré

La ville de Beaupré a d’abord été érigée en 1928, sous le nom de municipalité de la paroisse de Notre-Dame-du-Rosaire. Après avoir constaté l’existence de plusieurs paroisses portant un nom identique, on a modifié celui-ci en Beaupré la même année, pour éviter toute confusion. À ce moment, on a tout simplement adopté un nom disponible et très connu dans la région. Étant donné que le territoire de la municipalité, devenue ville en 1962, est compris dans celui de terres fertiles peuplées dès le début de la colonie, on a avancé l’explication suivante : des marins bretons du XVIIe siècle, débarqués et sauvés lors d’une tempête, auraient voulu élever une chapelle à sainte Anne et à la vue de la belle prairie de la côte se seraient écriés : « Oh ! Le beau pré ! », devenu par agglutination Beaupré.

Ce nom, qui aurait été attesté en 1636, lors de la mise sur pied de la Compagnie de Beaupré, formée par sept associés, propriétaires d’une seigneurie s’étendant de la rivière Montmorency à la baie-Saint-Paul et englobant l’île d’Orléans, a aussi été intégré dans celui de Sainte-Anne-de-Beaupré, paroisse dont les registres s’ouvrent en 1657. D’aileurs, Beaupré provient du détachement de deux des plus anciennes paroisses du Québec, Sainte-Anne-de-Beaupré et Saint-Joachim. Sise sur les bords du Saint-Laurent, la ville est traversée par la rivière Sainte-Anne dont la présence a contribué à la construction d’un moulin à papier qui assure la substance de la majorité des Beaupréens.

Beaupré

Beaupré. Photo libre de droits.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *