Économie en vrac

Terminal au point de vente

Terminal au point de vente

Terminal au point de vente

Aujourd’hui, les consommateurs veulent pouvoir faire des achats à tout moment et ce sont les commerçants qui offrent des solutions de paiement pratiques et simples qui bénéficient de cette situation où les terminaux intelligents jouent un rôle essentiel. En effet, les terminaux au point de vente ou les terminaux électroniques sont devenus capables d’assurer tous le processus d’achat en quelques secondes et d’une façon sécuritaire, dès la lecture des données d’une carte bancaire et l’enregistrement des transactions jusqu’à l’authentification à distance des cartes présentées.

Ces terminaux réalisent les transactions grâce à la lecture de la carte à puce, carte magnétique ou carte au format SIM contenue dans un téléphone intelligent. Ces appareils vérifient les données de la carte. Un terminal au point de vente se connecte alors aux serveurs de l’acquéreur qui confirment la validité de la carte et permettent donc d’effectuer la vente et l’achat. En général le terminal demande de saisir un code (NIP code, connu également sous les sigles anglais PIN code). Cependant, certains terminaux ne demandent pas de code NIP.

Chaque terminal est muni d’une imprimante qui émet les reçus pour le client et le commerçant. Plusieurs types de ces terminaux existent, par exemple, pour les transactions dans lesquelles le montant est connu préalablement ou pour les transactions où le montant à payer est inconnu avant le lancement du processus (la vente de l’essence, par exemple).

Au Québec, il est facile d’installer et d’utiliser un terminal au point de vente. Pour cela un commerçant doit signer un contrat avec sa banque qui prélèvera une commission sur chaque paiement effectué. Par contre, le commerçant n’est pas tenu par la Loi d’accepter obligatoirement le paiement par une carte bancaire. C’est-à-dire, le commerçant peut refuser la carte et demander le paiement en liquide ou par peu importe quel autre moyen. Par contre, le commerçant doit fournir au client le reçu confirmant la transaction. Il est également tenu de conserver les documents prouvant la transaction effectuée.

En tout cas, les avantages des terminaux au point de vente sont évidents et il ne reste aujourd’hui que très peu de commerçants au Québec qui s’en passent. Si vous pensez à la possibilité d’ouvrir un commerce, installer un terminal au point de vente (terminal électronique en France), c’est un élément à ne pas négliger pour s’assurer une bonne gestion de votre commerce. Si vous habitez au Québec, pour bien choisir son terminal de paiement, on recommande de faire appel à une entreprise spécialisée dans les terminaux de paiement à Montréal.

terminaux au point de vente

Terminaux au point de vente

Différents types des terminaux au point de vente. Image du domaine public

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>