Économie en vrac

31 sous de salaire

31 sous de salaire

31 sous de salaire pour un jeans de 50$

Partout au Canada, on peut acheter des vêtements qu de très jeunes enfants d'Amérique centrale ou d'Asie ont confectionné pour quelques cents, quelques fèves et dans des conditions de travail misérables.

L’organisme canadien Développement et Paix s'est ému de cette situation et a lancé, le 4 février 1996, une campagne de sensibilisation. Une enquête du quotidien britannique Sunday Telegraph vient de révéler la misère vécue par de tels enfants au Honduras.

La journaliste Rachel Sylvester s'est rendue à l'usine de Chaloma, près de San Pedro Sula, où un sous-traitant de Lévi Strauss fabrique 35 000 vêtements par semaine. Elle relate la dure vie professionnelle de ces enfants, malgré l'adoption d'un code de conduite que la multinationale dit imposer à ses sous-traitants.

En décembre, assurent les ouvriers interrogés par Mme Sylvester, les dirigeants coréens de l'usine ont fait travailler les enfants 17 heures par jour, car la commande de Noël était plus importante que d'ordinaire. Pour chaque vêtement confectionné (et vendu environ 50$ au Canada), l'enfant reçoit 31 cents.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>