Économie en vrac

REÉÉ

REÉÉ

REÉÉ

La juste place du REÉÉ dans votre planification budgétaire

Vous décidez de réserver une partie de votre épargne pour les études des enfants ? Les régimes enregistrés d’épargne-études (REÉÉ) peuvent faire fructifier votre argent avantageusement. Il existe de nombreux plans, aux caractéristiques distinctes ; informez-vous, comparez-les et magasinez avant de vous engager.

Le régime enregistré d’épargne-études est une forme d’épargne destinée à défrayer les coûts liés aux études post-secondaires. Votre épargne fructifie à l’abri de l’impôt jusqu’à ce que le bénéficiaire du REÉÉ s’inscrive à un programme d’études admissibles. Les revenus de placements s’ajoutent alors au revenu imposable d’étudiant.

Plusieurs types de REÉÉ sont disponibles sur le marché, assurez-vous donc de bien connaître les règles avant d’adhérer. Informez-vous entre autres sur les aspects suivants :

  • Des frais d’adhésion, frais de gestion et autres ;
  • Du montant de la cotisation minimum ;
  • Des conséquences de la suspension des cotisations ;
  • De la possibilité de changer de bénéficiaire ;
  • Des programmes d’études admissibles ;
  • Des options en cas d’abandon du régime ou de non-poursuite d’études post-secondaires par le bénéficiaire ;
  • Des critères applicables au retrait de l’épargne au moment des études.

Demandez aux différents fournisseurs le prospectus qui détaille chaque régime et lisez-le attentivement en vue de faire un choix éclairé.

Épargner : Un défi de taille. Vous pensez aux études de vos rejetons, mais envisagez aussi d’autres projets d’épargne : vacances, meubles, automobile, maison, retraite… Par ou commencer?

Il faut d’abord évaluer votre capacité à épargner : Une prévision budgétaire annuelle constitue un outil de choix pour calculer le montant d’argent que vous pouvez mettre de côté tout en assurant vos besoins au quotidien et vous autres dépenses. Ces listes présente les éléments de base d’un budget type :

  • Définissez d’abord vos revenus nets du mois : salaires, prestations, allocations, pensions, autres revenus.
  • Définissez vos dépenses du mois :
  • Dépenses récurrentes, d’un montant fixe, difficilement compressibles : loyer/hypothèque; taxes ; chauffage ; électricité ; assurances ; télécommunications ; paiement de dettes ; garderie ; autres.
  • Dépenses variables, régulières ou irrégulières : alimentation ; entretien maison ; entretien automobile ; transport (autobus, essence, taxis, etc.) ; éducation ; soins de santé ; vêtements ; sorties et loisirs, alcool et tabac ; autres dépenses.
  • Après avoir calculé le total des revenus et le total des dépenses, définissez le montant disponible pour l’épargne.

Budgéter pour épargner

Assurez-vous de maintenir votre objectif d’épargne en budgétant régulièrement, au fil des semaines. L’utilisation d’un outil budgétaire facilite la gestion de votre argent. Une panoplie de guides et de logiciels sont disponibles à cette fin. Trouvez donc celui qui est le mieux adapté à vos besoins.

Besoin de conseils : Les organismes d’aide aux consommateurs peuvent vous aider à établir un budget et vous informer sur les REÉÉ. Épargner pour les études de vos enfants est un très beau projet d’avenir à condition que cela s’intègre à votre budget. Vous seul pouvez déterminer votre capacité d’épargne et établir vos priorités. Faites vos calculs et respectez votre budget. Soyez maître de votre plan d’épargne-études.

Coup de pouce à l’épargne : Le gouvernement du Canada bonifie chaque année, par le biais de la Subvention canadienne d’épargne-études (SCÉÉ), les contributions au REÉÉ de l’enfant bénéficiaire.

  • La SCÉÉ ajoute, (selon votre revenu familial), 20, 30, 40 %, de chaque dollar de la 1ere tranche de 500 $ épargnés dans votre REÉÉ ;
  • La SCÉÉ verse 20 % de chaque dollar d’épargne additionnel ;
  • Subvention annuelle maximale de 600 $ ;
  • Subvention cumulative maximale de 7200 $.

La SCÉÉ s’ajoute donc à votre épargne.

Ce n’est pas tout… Afin d’encourager les familles à revenu modeste à épargner dans un REÉÉ, le gouvernement du Canada offre 500 $ en Bon d’études canadien (BEC) à l’ouverture d’un REÉÉ.

Montréal, le vieux-Port

Montréal, le vieux-Port

 Montréal. Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>