Économie en vrac

Monnaie virtuelle

Monnaie virtuelle

Monnaie virtuelle

Aujourd’hui, la monnaie est fiduciaire et non pas fondée sur l’or ou l’argent. D’ailleurs, le papier-monnaie émis par la banque centrale peut être multiplié dans le système bancaire, c’est-à-dire, au numéraire émis par la banque centrale s’ajoute une monnaie scripturale créée par le système bancaire.

En créant une monnaie, on ajoute un bien qui sert à évaluer les autres biens et à faciliter leur échange. Une addition soudaine de monnaie sans que la quantité des autres biens se soit accrue a pour effet de diminuer la valeur relative de la monnaie (toute valeur dépend de la rareté relative d’un bien par rapport à un autre bien). Dorénavant, il faudra plus de monnaie pour acquérir les biens, c’est le phénomène de l’inflation qui débute. Par contre, si la quantité de monnaie est insuffisante, le pouvoir d’achat des agents économiques ne permet pas l’acquisition d’ensemble des biens produits. Il y a alors surproduction et ralentissement de l’activité économique.

Dans ces conditions, il devient important de contrôler la quantité de monnaie et de l’ajuster aux besoins réels de l’économie. Le rôle de la Banque centrale est donc de contrôler l’offre de monnaie en fonction du niveau de l’activité économique, parce que laissées à elles-mêmes, les banques auront tendance à ajouter ou à soustraire des prêts selon les perspectives de profit et une mauvaise gestion monétaire a des conséquences sur le niveau des prix et de l’activité économique.

Ainsi, pour que la monnaie joue un rôle neutre sur l’économie, il faut que l’offre de monnaie corresponde à la demande de monnaie. Autrement dit, il y a une masse monétaire idéale, une quantité optimale de monnaie qui permet que l’offre globale de biens et de services corresponde à la demande globale de ces biens et services.

La masse monétaire constitue l’offre de monnaie dans l’économie. La demande de monnaie dépend essentiellement du niveau de l’activité économique, c’est-à-dire, de la valeur monétaire des diverses transactions.

Il y a équilibre sur le marché monétaire lorsque l’offre de monnaie correspond à la demande de monnaie. D’ailleurs, le taux d’intérêt qui constitue le loyer de l’argent s’ajustera à la hausse ou à la baisse selon les conditions du marché monétaire. Ainsi, un surplus de monnaie entraînera une chute du taux d’intérêt alors qu’une réduction de l’offre de monnaie a pour conséquence de faire monter le taux d’intérêt.

Bureau et ordinateurs

Bureau et ordinateurs

Un bureau virtuel. Photographie : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>