Économie en vrac

La masse monétaire au Canada

La masse monétaire au Canada

La masse monétaire au Canada

Au Canada, depuis 1935, c’est la Banque du Canada qui est la seule institution autorisée à émettre des billets de la Banque du Canada. Le papier-monnaie émis par cette banque constitue une reconnaissance de dettes de la banque émettrice, même si la banque ne garantit plus d’aucune façon la conversion de ce papier monnaie en toute autre valeur que la monnaie canadienne. Dans ce cas, il s’agit d’une monnaie fiduciaire.

Sa valeur ne tient qu’au simple fait que l’ensemble des agents économiques canadiens lui font confiance. Alors le rôle de la Banque du Canada dans l’économie du pays est très important.

Grosso modo la Banque du Canada fonctionne avec quatre définitions de la masse monétaire selon le degré de liquidité des actifs pris en considération. La masse monétaire est donc composée essentiellement des éléments suivants : La monnaie hors banques, soit les billets émis par la Banque du Canada et des pièces métalliques frappées par la Monnaie royale.

Cette forme de la monnaie que est fiduciaire est constituée des dettes de la banque du Canada.

Au fait, la dette de la Banque du Canada, c’est-à-dire le papier-monnaie émis, constitue la première partie de la masse monétaire. Le numéraire dans ce cas est constitué des pièces métalliques et des billets de banque.

La seconde partie des moyens de paiement canadien constituent les dépôts à vue, soit les du public dans les banques à charte. Ces dépôts peuvent être retirés sur demande.

Les dépôts à préavis : ce sont les dépôts du public dans les autres institutions financières requérant un préavis.

Les dépôts à terme : il s’agit des dépôts du public dans les institutions financières qui ne peuvent être retirés qu’à une date prévue d’avance. Ainsi, la plus grande partie de la monnaie prend une forme scripturale et il s’agit des dettes de ces institutions envers le public.

Notons que la pratique du commerce bancaire enlève aux banquiers l’obligation de garder la totalité des dépôts du public en réserves liquides. Les banques peuvent alors accorder des prêts à des clients et ne garder qu’une partie des dépôts qui y ont été faits en monnaies liquides.

Le fait qu’il y ait un grand nombre de clients qui déposent des sommes et qui retirent de la monnaie de la banque permet une telle pratique, alors ce fonctionnement des banques fait en sorte qu’elles peuvent créer de la monnaie.

papier_monnaie

Billets de 5 dollars de la Banque du Canada. Photo : GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>