Économie en vrac

Dettes des étudiants – étudier et économiser

Dettes des étudiants – étudier et économiser

Étudier et économiser

Conseils pour ne pas s’endetter au cours de ses études

Les études postsecondaires peuvent devenir très coûteuses, alors un grand nombre d’étudiants s’endettent avant de décrocher leur diplôme, en raison de ressources financières limitées. Il existe, toutefois, des stratégies qui permettent d’alléger le fardeau.

Voici quelques suggestions:

  • Choisissez une institution raisonnable du point de vue économique. N’oubliez pas que les frais d’études varient considérablement d’un établissement à l’autre, mais dans la plupart des cas, les programmes et le niveau d’enseignement restent similaires.
  • Faites une liste la plus exhaustive de vos dépenses et essayez de répartir ces dépenses en fonction de leur importance et leur urgence. N’oubliez pas qu’il y a des frais fixes, comme les frais de scolarité, les livres, le logement, le transport et la nourriture, et des dépenses additionnelles comme les loisirs. Alors, il faut savoir choisir.
  • Renseignez-vous sur la disponibilité de bourses auprès de votre établissement d’enseignement. Il peut exister une bourse d’entreprise ou d’une fondation.
  • Utilisez votre carte de crédit avec modération et responsabilité. La carte de crédit est un réalité un des plus grands fardeaux pour les jeunes.
  • Analysez chaque dépense et essayez de minimiser les frais. Par exemple, n’oubliez pas d’enlever les frais pour la garderie si ces frais apparaissent dans la liste de l’établissement, si vous n’en avez pas besoin.
  • Calculez le montant plus ou moins exact de vos dépenses pour la nourriture en une semaine et fixez-vous l’objectif de réduire la somme dépensée de 5% la semaine suivante. Cette approche, en plus de vous apporter des résultats merveilleux pour votre compte bancaire, vous permet d’apprendre à être plus organisé.
  • Essayez d’acheter des livres d’occasion auprès d’étudiants qui viennent de finir le cours, ou d’acheter plusieurs livres en partageant les coûts.
Pikachu

« Ne regarde pas à la blancheur du turban, peut-être le savon était pris à crédit. » (Proverbe turc). Image : © ElBa

Dettes des étudiants

Au Canada, la moitié des étudiants postsecondaires doivent emprunter de l’argent d’une façon ou d’une autre pour terminer leurs études. Le crédit permet de se procurer des produits et des services sans avoir à les payer le jour même. Mais pour être un emprunteur avisé il faut savoir comment utiliser intelligemment le crédit.

La carte de crédit fait partie de nombreux outils financiers qui peuvent gérer l’économie ainsi que les flux d’argent associés aux études universitaires.

Cependant, il faut s’assurer d’emprunter seulement que l’on a les moyens de rembourser. Il est essentiel de toujours faire les versements mensuels avant la date d’échéance, parce qu’une carte de crédit a des frais d’intérêts élevés. Elle est recommandée pour les dépenses à court terme, les achats que vous pouvez rembourser à chaque cycle de paiement, à défaut de quoi vous serez soumis au paiement des intérêts.

Le choix des produits financiers qui vous conviennent le mieux, dépend de vos habitudes de dépenses et de votre capacité de gérer vos finances. Si vous êtes sûr de ne dépenser pas plus que ce que vous pourrez rembourser chaque mois, une carte de crédit vous serait utile pour faire une partie de vos achats et vous monter un dossier de crédit.

Voici une liste de vérification pour les étudiants :

  • Déterminez les dépenses qui sont compressibles et celles qui ne le sont pas. Les dépenses compressibles sont la nourriture, les vêtements, les divertissements, parfois, le transport. Les droits de scolarité, le loyer ne le sont pas). Attaquez-vous aux dépenses compressibles.
  • Vivez toujours selon vos moyens, mais les urgences, ce sont des choses qui arrivent. Alors, utilisez votre carte de crédit quand vous avez besoin d’un coup de main. N’oubliez pas qu’il est très raisonnable d’utiliser une carte de crédit en cas d’urgence.
  • Si vous avez tendance à être dépensier, laissez votre carte de crédit à la maison, si vous allez au magasin. Payez avec en argent ou avec la carte de débit. C’est toujours judicieux. Carte de débit rime avec discipline, car vous ne pouvez dépenser plus que ce qu’il y a dans votre compte.
  • Une limite de crédit peu élevée est une très bonne idée, puisque elle vous empêche de vous servir de la carte de crédit pour tout et rien et de vous attirer des ennuis financiers.
  • Avant d’acheter une chose que vous n’aviez pas prévue, demandez-vous si vous en avez vraiment besoin.
  • Payez le solde de votre carte de crédit tous les mois, en entier et à temps. Ainsi lorsque vous décrocherez votre diplôme, votre cote de crédit et votre santé financière seront excellentes.

Pour payer des dépenses importantes à long terme, comme des droits de scolarité, la marge de crédit pour étudiants est préférable, puisqu’elle est généralement assortie d’un taux d’intérêt inférieur à celui des cartes de crédit. La marge de crédit ne coûte rien lorsqu’elle est inutilisée. D’ailleurs, un prêt étudiants est exempt d’intérêts jusqu’à la fin des études. Certaines cartes donnent des points de récompense.

10 Boulevard Pie X.

Une institution d’enseignement, au numéro 10, boulevard Pie-X, à Laval. Photo – GrandQuebec.com

Accès au dossier de crédit et au pointage de crédit

Qui peut utiliser votre dossier de crédit et votre pointage de crédit ?

Plusieurs règlements ont été adoptés au Canada pour protéger les renseignements personnels des personnes, y compris leur dossier de crédit.

Les employeurs, les propriétaires, les prêteurs ne peuvent utiliser votre dossier de crédit que lorsque vous leur donnez votre consentement ou, dans certaines provinces (entre autres, en Nouvelle-Écosse, en Ontario, au Québec, à l’Île-du-Prince-Édouard et en Saskatchewan), après vous avoir dit qu’ils vérifieront votre dossier.

Habituellement, le dossier de crédit d’une personne ne peut être utilisé que dans les cas suivants :

  • Si un prêteur potentiel veut vous prêter de l’argent ou vous accorder un crédit ;
  • Envisager de vous louer un logement ;
  • Envisager de vous embaucher ;
  • Recouvrer une dette que vous avez ;
  • Vous fournir une assurance (des restrictions s’appliquent dans certaines provinces canadiennes) ;
  • Répondre à un besoin commercial direct.

Habituellement, lorsqu’un client signe une demande de crédit, il autorise le prêteur à consulter son dossier de crédit. De façon générale, ce consentement permet au prêteur d’utiliser le dossier de crédit au moment de la première demande et à n’importe quel autre moment par la suite, tant que le compte du client demeure ouvert.

Dans de nombreux cas, vous acceptez également que le prêteur communique des renseignements vous concernant aux agences d’évaluation du crédit si votre demande est approuvée. Il existe des lois provinciales qui permettent à des représentants de l’État, y compris des juges et des policiers, d’avoir accès à certaines parties de votre dossier de crédit sans votre consentement. Dans certaines provinces, on ne peut pas se servir de votre pointage de crédit pour établir la mesure dans laquelle vous êtes admissible à une assurance ou pour déterminer le montant des primes d’assurance que vous devrez payer.

Dans certains cas, les assureurs ne sont pas autorisés à utiliser votre pointage de crédit pour prendre la décision de vous offrir ou non certains types d’assurance, comme une assurance automobile ou une assurance hypothécaire.

Certaines provinces ont leurs lois provinciales conformément à lesquelles les prêteurs, entre autres, vous indiquent si votre dossier de crédit explique le refus de vous accorder une prestation ou un service, ou si vous devez payer plus pour l’obtenir.

Pour plus d’information sur les lois provinciales et territoriales concernant le pointage de crédit et le dossier de crédit, communiquez avec le bureau gouvernemental de votre région chargé des services aux consommateurs.

Par ElBa

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *