Économie en vrac

Gentilly 2

Gentilly 2

Centrale nucléaire Gentilly 2

La construction de la centrale nucléaire Gentilly 2, d’une puissance installée de 675 MWe, débute en 1974 et son entrée en service remonte à 1983. Ainsi, cette centrale a été une des premières centrales CANDU 6 du palier 700 MWe.

Cependant, au début des années 1980, il y avait un déséquilibre entre l’offre et la demande d’électricité, alors, afin de réduire le surplus d’énergie sur le réseau, la centrale nucléaire Gentilly 2 n’a fonctionné au début qu’à 50 % de sa puissance nominale de production. C’est en 1987 qu’elle commence à fonctionner à pleine puissance.

Aujourd’hui, l’énergie nucléaire produite par la centrale Gentilly 2 fournit approximativement 3 % de l’électricité du Québec. Selon les données d’Hydro-Québec qui en est le propriétaire, cette énergie satisfait aux besoins d’environ 180 000 foyers et entreprises, générant des retombées économiques importantes pour l’ensemble du Québec et, en particulier, pour les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. L’exploitation de la centrale représente des retombées économiques de près de 110 M$ annuellement. La capacité annuelle de production d’énergie de la centrale est de 5 TWh.

Située à Bécancour, près des grands centres de consommation d’électricité, Gentilly-2 assume également une fonction stratégique sur le réseau de transport d’électricité d’Hydro-Québec. D’ailleurs, la présence de la centrale a créé une expertise et un savoir-faire précieux. La transmission de ces connaissances et de ces compétences spécialisées est assurée par Hydro-Québec, de même que par des institutions québécoises reconnues d’enseignement collégial et universitaire.

Notons qu’en plus de posséder une des premières centrales CANDU 6, Hydro-Québec est la première compagnie d’électricité à adopter, dès 1995, la technologie MACSTORMC d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL) pour sa centrale Gentilly 2. La technologie MACSTOR (Modular Air-Cooled STORage – stockage modulaire refroidi par air) permet d’effectuer le stockage à sec en surface du combustible nucléaire irradié.

La centrale nucléaire de Gentilly-2 est une installation fiable à la production constante. Elle comprend des dispositifs de stabilisation de la tension et de la puissance qui contribuent à la stabilité et à la fiabilité du réseau. En fait, Hydro-Québec donne la priorité absolue à la sûreté nucléaire à Gentilly-2, car la sécurité de son personnel et de la communauté en dépendent. Au cours des années de service, tant l’exploitation de la centrale que l’entreposage des déchets et du combustible irradié ont été gérés de manière hautement sécuritaire.

La protection des travailleurs de la centrale est gérée selon les normes, les règlements et les lois en vigueur, et conformément au principe ALARA (l’acronyme de As Low As Reasonably Achievable. Ce principe consiste à maintenir les risques au niveau le plus faible qu’il est raisonnablement possible d’atteindre Il s’agit de l’un des principes de base de la protection contre les radiations).

Finalement, Hydro-Québec assure qu’il est impossible qu’un accident comme celui de Tchernobyl se produise à la centrale de Gentilly-2, parce qu’il existe à la centrale de Gentilly-2 plusieurs systèmes de sûreté dont le fonctionnement est automatique. Il y a deux systèmes indépendants d’arrêt d’urgence du réacteur et un système de refroidissement d’urgence du cœur du réacteur. Le réacteur de la centrale de Gentilly-2 contient de l’eau lourde utilisée comme modérateur de neutrons, tandis qu’à Tchernobyl, on utilisait du graphite, un matériau qui s’enflamme à haute température. D’ailleurs, la centrale nucléaire Gentilly-2 compte un bâtiment entourant le réacteur dont les murs de béton ont un mètre d’épaisseur. Ce bâtiment est muni d’un système d’aspersion d’eau pour diminuer la pression de la vapeur en cas d’accident.

La Commission canadienne de sûreté nucléaire a affirmé en mars 2010 que «la comparaison entre les tragiques incidents de Tchernobyl et la centrale de Gentilly-2 est outrageante et inutilement alarmante. En raison des différences énormes de la conception et de l’exploitation de ces réacteurs, et leur réglementation, il est irresponsable d’établir de telles comparaisons.»

Pour plus d’infos sur la centrale nucléaire Gentilly -2 :

  • Site Web d’Énergie atomique du Canada limitée (EACL) : www.eacl-aecl.ca
  • Site Web d’Hydro-Québec : Hydroquebec/gentilly-2

Par A. Uspenky

Gentilly 2

Gentilly 2

Centrale Gentilly 2. Source de la photographie : Bouchecl

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>