Économie en vrac

Achat des bons du Trésor

Achat des bons du Trésor

Achat des bons du Trésor

Les bons du Trésor ou les titres équivalents sont utilisés par plusieurs gouvernements pour réunir des fonds auprès du public. Au Canada, les bons du Trésor sont émis lors d’adjudications publiques à un prix inférieur à leur valeur nominale (vendus à l’escompte). La différence entre le prix d’achat et le montant nominal du bon constitue son rendement pour l’investisseur.

Les bons à trois, à six ou à douze mois sont mis aux enchères deux fois par semaine.

Régulièrement, des bons de caisse à plus court terme sont également offerts. Au fait, les bons du Trésor du gouvernement fédéral sont les titres les plus facilement négociables du marché monétaire.

On a déjà dit que le gouvernement vend les bons du Trésor au-dessous du pair (valeur nominale) et les rembourse au pair à l’échéance et en pratique, la différence entre le prix d’achat et le montant remboursé à l’échéance correspond aux intérêts versés aux investisseurs. Si les bons du Trésor sont tellement populaires, c’est parce que les sont l’un des rares instruments du marché monétaire que les particuliers ont les moyens de s’offrir.

En effet, les bons du Trésor sont émis en coupures de 1 000 $, 5 000 $, 10 000 $, 25 000 $, 50 000 $, 100 000 $ et un million de dollars (à noter que plusieurs courtiers exigent un minimum d’investissement de 10 000 $ à l’achat). D’ailleurs, les bons du Trésor sont garantis par le gouvernement fédéral et ont la réputation d’être les placements très sûrs ne comportant aucun risque. L’inconvénient est que les émissions du Trésor offrent une sécurité inégalée, mais elles ne procurent pas un rendement haut et les obligations de sociétés, les certificats de dépôt et les fonds du marché monétaire sont assortis de taux d’intérêt plus élevés.

Cependant, les bons du Trésor constituent un investissement idéal pour l’épargnant qui ne peut se permettre de risquer son argent. Même les investisseurs qui disposent de liquidités importantes préfèrent investir dans des bons du Trésor plutôt que de laisser leur argent à la banque, car les dépôts sur les comptes bancaires ne sont assurés que pour 100 000 $.

Il ne faut pas oublier que l’investisseur ne récupère pas automatiquement sa mise de fonds s’il vend les titres avant l’échéance. Si vous avez besoin de votre argent avant l’échéance, vous pouvez toujours vendre vos bons du Trésor, sur le marché, ouvert par l’intermédiaire d’un courtier. Notons finalement que le rendement des bons du Trésor est un gain en capital, alors du point de vue fiscal, il est considéré comme un revenu d’intérêt, donc imposable à 100 %.

bons du trésor

Une femme qui réfléchit sur les bons du trésor. Illustration: GrandQuebec.com

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *