Ecologie et environnement

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique

Efficacité énergétique

Une efficacité énergétique entraine une réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Depuis 2012, une nouvelle réglementation veille à améliorer l’efficacité énergétique des nouvelles résidences québécoises (le nouveau Règlement est entré en vigueur notamment le 30 août 2012). Pour ce faire, la Régie du bâtiment du Québec (RBQ) a modifié en conséquence le Code de Construction.

S’inscrivant dans la Stratégie énergétique 2006-2015 – L`Énergie pour construire le Québec de demain et le Plan d’action 2006-2012 sur les changements climatiques du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, le nouveau Règlement répond à un impératif de premier ordre : réduire la consommation énergétique dans les bâtiments du Québec.

Cette nouvelle réglementation en efficacité énergétique des habitations moins énergivores cible tous les nouveaux bâtiments de trois étages et moins et dont l’aire totalise au plus 600 mètres carrés (6460 pieds carrés). Ce règlement s’applique également aux agrandissements.

Inspirées du programme volontaire Novoclimat, ces mesures portent sur l’enveloppe des bâtiments, c’est-à-dire, sur l’isolation et l’étanchéité à l’air, sur les fenêtres et portes, de même que sur la ventilation.  Les nouvelles exigences permettent d’améliorer de 20 à 25% la performance énergétique des constructions neuves par rapport à la réglementation précédente, tout en assurant et même en accroissant le confort des personnes qui y résident.

La nouvelle réglementation représente un intérêt pour les concepteurs, les installateurs, les fabricants et les consommateurs. Ces nouvelles exigences offrent aux constructeurs et aux entrepreneurs des normes claires et uniformisées en matière de construction écoénergétique.

Désormais, tous les projets ayant fait l’objet d’une demande de permis devant une municipalité doivent s’y conformer, que les travaux soient effectués par un entrepreneur ou un constructeur propriétaire.

La mise en œuvre de ce projet a été assurée par le financement provenant du Fonds vert du Québec.

Bien qu’une légère augmentation des coûts de construction ait lieu, les économies réalisées permettent d’amortir cette hausse sur trois ou quatre ans et engendrent des gains à long terme, qu’il s’agisse de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ou d’une diminution des coûts d’énergie.

soleil

« La maison tournée vers le soleil est chauffée la première. » (proverbe chinois). Photo : © GrandQuebec

Par ElBa

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>