Les eaux du Québec

Historique du Saint Laurent

Historique du Saint Laurent

Historique du Saint-Laurent 

Les premiers Européens qui s’aventuraient sur ses eaux le désignaient «La Rivière des morues» ou «Grande Rivière» toutefois, longtemps avant, les Amérindiens l’appelaient la Rivière qui marche.

En 1535, c’est le navigateur Jacques Cartier, qui lors de son second voyage en Amérique après être parti de Saint-Malo, arrive dans le Golfe après une traversée de presque deux mois, s’y engage dans le fleuve et c’est pourquoi que les historiens lui attribuent la découverte du fleuve pour les Européens.
Mais c’est Samuel de Champlain, le fondateur de la ville de Québec, qui impose officiellement la désignation de Saint-Laurent, même si on déjà trouvait le nom dans les récits de voyages du XVIIe siècle, ainsi que dans des écrits et cartes dès le milieu du XVIe siècle.

À propos, le grand fleuve a reçu des désignations très variées, parmi lesquelles: France Prime, Rivière du Canada, Mayne Rivier et autres.

Au cours de toute l’histoire du Canada et du Québec, le Saint-Laurent a joué un rôle fondamental. L’effervescence du commerce des fourrures qui marqua un tournant dans l'histoire de la Nouvelle France, ne serait pas possible sans le fleuve, car, contrairement à la pêche qui se pratiquait à partir du littoral, la traite des fourrures entraînait une pénétration profonde à l’intérieur des terres, la construction des postes le long du Saint Laurent et une occupation sédentaire du territoire.

La ville de Québec, la ville de Trois-Rivières et autres villes d’importance sont fondées d’abord comme des postes de commerce dont le fleuve était la seule voie relativement sécurisée de communication. C’est suivant les eaux de Saint-Laurent que les Français, attirés par l’appât du gain, s’avançaient de plus en plus dans la vallée laurentienne à la recherche de nouveaux territoires de traite.

Au XVIIe siècle, donc le Saint-Laurent a la vedette. Il porte sur ses eaux de nombreuses expéditions. Il constitue la porte d’entrée par laquelle les Européens arrivent en Amérique du Nord.

traite des fourrures

Nous avons déjà mentionné Samuel de Champlain qui en 1603 fait partie d’une première expédition qui remonte le Saint-Laurent; il recommande établir la future colonie à Trois-Rivières (qui est en effet fondée quelques années plus tard).

st laurent historique

Finalement c’est en 1608 lors d’une nouvelle mission, ayant pour objet de fonder une base françaises le long de la voie laurentienne, que Champlain se décide pour le détroit de Kebec (Québec) où il fonde le poste en juillet 1608. C’est grâce au fleuve que Québec a joué à travers plusieurs siècles le rôle stratégique de chaque étape historique : le comptoir pour la traite des fourrures, point d’arrêt pour la navigation océanique, centre du développement de la colonie dans la Vallée du Saint-Laurent et enfin la capitale de la Nouvelle-France, puis de la capitale du Québec.

historique du saint-laurent

Le Saint-Laurent entre Trois-Pistoles et Escoumins. Photo : © V. Petrovsky

Voir aussi :

2 Comments

  1. Josét T

    2012/05/19 at 9:29

    Bravo pour votre site et implication.
    Il est aussi intéressant de savoir que « Jacques Cartier attribue d’abord ce nom, le jour de la fête de Laurent de Rome, fêté le 10 août, lors de son deuxième voyage en 1535-1536″ et que St-Laurent de Rome était considéré comme le patron des pauvres dont son histoire est assez troublante.
    Référence:
    -http://fr.wikipedia.org/wiki/Fleuve_Saint-Laurent
    -http://www.isllg.be/vie_saint-laurent/vie_saint-laurent.htm

  2. parmantier

    2013/04/26 at 1:39

    merci pour votre travail qui est super bien fait
    patricie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>