Les eaux du Québec

Rivière Rigaud

Rivière Rigaud

Rivière Rigaud

La rivière Rigaud est un cours d’eau que prend sa source en Ontario, au sud de la ville de Vankleek Hill pour couler vers l’est. Sur le territoire du Québec, elle rejoint la rivière Rigaud Est, laquelle coule du sud. Ensuite la rivière bifurque vers le nord avant de se jeter dans la rivière des Outaouais à la hauteur de la ville de Rigaud, dans la baie de Rigaud, un élargissement de la rivière des Outaouais. Son bassin versant est de 538 kilomètres carrés, dont pas plus de 80 kilomètres carrés arrosent le territoire du Québec. La longueur de la rivière sur le territoire du Québec est de 34 kilomètres.

Les principaux affluents de la rivière Rigaud sont le ruisseau du Bas de la Rivière, sur la rive gauche et la rivière Rigaud Est sur la rive droite. En Ontario, à North Glengarry (Glengarry Nord), le Spring Creek est un tributaire de la rive droite alors que le Cat Creek est tributaire sur la rive gauche.

Connue auparavant comme la rivière à la Graisse, son nom actuel a été officialisé en 1968, après une demande faite par le maire de la ville de Rigaud à l’époque, M. Gustave Boyer. Le toponyme de la baie de Rigaud, dans laquelle se jette la rivière, n’a pourtant été officialisé qu’en 1972.

La rivière de la Graisse existe toujours, mais cette appellation a été assignée à l’ancienne rivière Rigaud Sud, laquelle s’est également appelée ruisseau Quesnel. D’après Wikipédia, le nom de la Graisse proviendrait de l’aspect gluant ou visqueux des eaux de la rivière. Le toponyme Quesnel provient quant à lui des familles Quesnel établies dans la seigneurie de Rigaud depuis le XVIIIe siècle. Ce patronyme est fréquent dans la région, par exemple, il y existe l’entreprise de matériaux de construction Quesnel de Sainte-Marthe.

L’actuelle rivière à la Graisse est un petit cours d’eau, long de huit kilomètres, qui se jette dans la rivière Rigaud Est, à environ huit kilomètres au sud-ouest de la baie de Rigaud.

La rivière Rigaud traverse le territoire des municipalités de Vankleek Hill, de Glengarry Nord (Dalkeith) et de Hawkesbury Est (Saint-Eugène) en Ontario, de même que la municipalité de Très-Saint-Rédempteur et  la ville de Rigaud au Québec.

Ce cours d’eau coule dans la plaine de l’Outaouais et ses eaux sont drainées par les sols environnants de composition argileuse. Chaque année, à la fonte des neiges, d’importantes quantités d’eau sont drainées du haut de la montagne de Rigaud.

Fait important, les berges de la rivière Rigaud sont instables et sujettes à des glissements de terrain dans le secteur du Petit-Brûlé à Rigaud, comme plusieurs événements dans l'histoire en attestent. Des milieux humides font partie des berges.
Dans le cours moyen et supérieur de la rivière, 27 espèces de poissons ont été répertoriées. Dans le cours inférieur, à Rigaud, les rapides de la rivière abritent une frayère et un sanctuaire de pêche (le doré jaune, le doré noir, la marigane noire et le grand brochet). D’ailleurs, le pH et la concentration élevée de calcium font de la rivière Rigaud un milieu propice à la prolifération de la moule zébrée, une espèce envahissante. Dans les eaux de la rivière à la hauteur de la vilel de Rigaud, et dans le ruisseau du Bas de la Rivière, nagent l’omble de fontaine, la truite arc-en-ciel et la perchaude. Les données historiques indiquent que l'alose savoureuse vivait dans la rivière Rigaud en 1972, mais aujourd’hui one la voit plus.

Le bassin versant de la Rigaud se caractérise par utilisation du territoire dominée par l’agriculture, tandis que le couvert forestier y représente environ 25 % du territoire. La partie du bassin versant de la rivière Rigaud située au Québec est à peu près également partagée entre les espaces boisés et les espaces agricoles. Les superficies urbanisées correspondent aux noyaux villageois de Très-Saint-Rédempteur et de Rigaud. Le maïs et le soya constituent la plupart des superficies cultivées dans le bassin versant québécois de la rivière, les pâturages y sont également présents. La production animale est essentiellement axée sur les vaches laitières.

Le chemin du Bas-de-la-Rivière, le chemin des Érables et la rue Saint-Pierre, qui longent la rivière Rigaud, sont identifiés comme des chemins de paysage par la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges.

Des sites d’intérêt écologique à niveau provincial remarquons le marécage du Black Lake, le marécage du Mud Lake et les milieux humides de la rivière Rigaud. La forêt de la source de la rivière, Forêt de Kirkhill, en Ontario, est un site d’intérêt scientifique.

D’après Wikipédia, les principaux ponts traversant la rivière Rigaud sont, de la source à l'embouchure : pont de la rivière Rigaud (route 34) à Lochinvar ; pont Rigaud-De Cavagnal (route 325) à Rigaud ; pont ferroviaire du Canadien Pacifique près de la gare Rigaud ; pont de l'autoroute Félix-Leclerc (A-40) à Rigaud.

ville de rigaud

Pont Rigaud-De Cavagnal. Source de l’image : Wikipédia, P199

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>