Les eaux du Québec

Rivière Portneuf

Rivière Portneuf

Rivière Portneuf

La rivière Portneuf qui traverse le territoire de la Haute Côte-Nord du Québec (ne pas confondre avec la rivière Portneuf de la région de la Capitale-Nationale) est un affluent du Saint-Laurent avec lequel elle conflue à Portneuf-sur-Mer. Sa longueur est de 140 kilomètres et son nom vient du nom d’un petit port fondé à l’embouchure par les pêcheurs basques vers 1500.

L’embouchure de la rivière Portneuf se situe à 84 kilomètres à l’est de Tadoussac, à environ 95 kilomètres au sud-ouest de Baie-Comeau, entre Longue-Rive et Forestville.

À l’embouchure de la rivière, deux sites d’observation ornithologique ont été aménagés, soit un sur chaque rive. Ces sites surélevés offrent une vue panoramique sur la plage naturelle de sable, le fleuve et la rivière.

Trois centrales hydroélectriques sont y présentes. La centrale PN-1 se trouve au kilomètre 4 de la rivière Portneuf ; la centrale PN-2 exploite les  chutes Phillias au km 10 et, enfin, la centrale PN-3 a été implantée au km 29,5, aux rapides des Crans Serrés.

La rivière Portneuf compte plusieurs zones d’eau vive très intéressantes pour les adeptes de canot-camping. De plus, quelques chutes et rapides sont accessibles à partir de la route forestière qui longe la rive droite de la rivière sur près de 70 kilomètres.

Au fait, alors que la rivière Portneuf se fait tour à tour calme et paisible, elle possède plusieurs chutes et rapides et même un canyon de près de quatre kilomètres nommé par les gens du village les Portes de l’Enfer. Descendre la rivière en canot ou kayak est une expérience extraordinaire et enivrante.

Aux kilomètres 25 et 39 de la route, on retrouve des plages et des descentes pour le canotage. Aux kilomètres 54 et 69, des descentes pour le canotage sont également disponibles.

Une montagne à paroi abrupte se dresse au 130e kilomètre de la route, très intéressante pour les adaptes de l’escalade.

Sur la route longeant la rivière, on peut trouver des emplacements pour le camping sauvage, les feux de camp, des abris avec tables à pique-nique. Certains sites sont équipés de toilettes chimiques, de balançoires, de sentiers pédestres et au km 39 on trouve une passerelle avec câble suspendu.

Un service de navette pour les canoteurs est offert par la société Innergex qui opère les centrales hydroélectriques de la Portneuf. (Plus de renseignements en communiquant au 1 877 837-6565).

Quant aux activités hivernales, la pêche blanche à l’éperlan et au poulamon est à l’honneur et environ une trentaine de cabanes de pêche sont régulièrement  installées à l’embouchure de la Portneuf dès la fin de décembre.

Le sentier de motoneige Trans-Québec #3 longe la rivière et un sentier local de plus de 70 km est entretenu par le club de motoneigistes « Bourane ».

Attention : Il existe une autre rivière Portneuf au Québec, affluent elle aussi du Saint-Laurent avec lequel elle conflue à Portneuf, ville située entre Québec et Trois-Rivières. Cette dernière rivière est émissaire des lacs Sept-Îles et Sergent. Elle a une longueur de 30 kilomètres.

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Pierre Rhéaume

    2012/04/12 at 10:41

    Il y a-t-il encore des bails de libre sur cette rivière?

    si oui, sont-ils accessible de la route?

    est-ce une rivière où il y a encore du poisson?

    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>