Les eaux du Québec

Rivière Gens de Terre

Rivière Gens de Terre

Rivière Gens de Terre

Et rivière Wapus, son affluent

Autrefois connue sous le nom de Bark River, la rivière Gens de Terre coule dans la partie nord-est de la réserve faunique La Vérendrye, dans la MRC de la Vallée de la Gatineau. La rivière relie le Réservoir Cabonga au Réservoir Baskatong, sur une distance de 115 kilomètres.

Le nom de ce cours d’eau proviendrait de coureurs des bois et rappelle la présence du peuple Attikamek. Le capitaine Louis-Antoine de Bougainville, aide de camp du marquis de Montcalm, évoque la présence autochtone dans son journal de 1757 : «Ces Sauvages, appelés aussi gens des terres».

L’eau de la rivière est propre et limpide. Dans le passé, elle a longtemps servi au transport des billots de bois et on trouvera quelques vestiges de drave et d’exploitation forestière en amont des lacs Poigan, mais le cours est très sauvage par la suite. En fait, le barrage Travers, l’un des derniers témoins de l’époque de la drave sur la Gens de Terre, a été démoli au cours des années 1990.

Pour les amateurs des sports nautiques, on divise la rivière Gens de Terre en deux sections, la section 1 débutant au barrage Cabonga, qui retient les eaux du réservoir Cabonga, et se termine au Petit lac Poigan, 25 kilomètres en aval. La section 2, d’une longueur de 52 km (il est possible de faire des sections plus courtes), débute par la traversée du Petit lac Poigan, puis la rivière coule calmement en direction est jusqu’au confluent de la rivière Wapus. Ensuite, ce cours d’eau coule vers le sud en traversant un paysage encaissé et spectaculaire, parsemé de rapides, de seuils et de chutes.

La section 2 se termine à un endroit appelé Dépôt-Lépine, où la rivière croise la route 13 (chemin de Clova) de la réserve faunique La Vérendrye.

Ensuite, la section de 12 kilomètres allant de Dépôt-Lépine jusqu’à l’embouchure (réservoir Baskatong, rivière Gatineau) est moins attrayante.

Quant à la période navigable, Hydro-Québec garantit qu’un minimum de 5m3/s s’écoule du barrage Cabonga en tout temps. Ce débit minimum assure la navigabilité. D’ailleurs, à ce débit minimum s’ajoute l’apport naturel des tributaires à mesure que l’on progresse vers l’aval. Grâce aux lacs qui agissent comme tampons, le niveau de la rivière ne change pas subitement, sauf dans la section située près du barrage Cabonga en aval de celui-ci.

Les campements y sont nombreux et bien répartis tout au long du parcours.

Pour effectuer le parcours, il faut s’enregistrer au préalable en personne à la base de canot-camping du Domaine, opérée par la Fédération Québécoise du Canot et du Kayak ; par téléphone (paiement par carte de crédit), au 819-435-2331, de la mi-mai à la mi-septembre ; ou encore en personne, à l’un des postes d’accueil de la réserve faunique La Vérendrye.

Il est possible d’accéder à la rivière par la rivière Bélinge, tributaire de la Gens de Terre qui la rejoint la Gens à l’extrémité du  lac St-Amour.

Notons que la section de la rivière Gens de Terre entre le pont de fer en aval et la rivière Wapus plus au nord est à couper le souffle avec des falaises sur chacune des rives. Seuls des canotiers expérimentés s’y aventurent (toutefois la régularité du débit de la rivière dépend de la gestion du barrage du Réservoir Cabonga).

La rivière Wapus est un affluent de la rive est de la Gens de Terre et ses trois derniers kilomètres sont utilisés pour accéder à la section la plus sportive de la Gens de Terre.

La rivière Gens de Terre est accessible depuis le chemin de Clova (route 13) qui sert aussi d’accès à la rivière Wapus avec son affluent le ruisseau Lecointre. Pour accéder au lac Wapus, il faut emprunter un chemin secondaire, celui qui mène au lac Cormon (accès possible à la rivière Coucou), et faire quelques portages entre les lacs Cormon, Three Sisters, et Wapus.

Pour accéder à la section la plus en aval de la Wapus, il faut emprunter le pont qui enjambe la Wapus. Le pont est sur une route secondaire, tout près de la route 13. Après le pont, il faut tourner à gauche sur un autre chemin secondaire.

riviere gens de terre

Rivière Gens de Terre. Source de la photographie : Gilles Douaire

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>