Les eaux du Québec

Rivière Gatineau

Rivière Gatineau

Rivière Gatineau

La rivière de la Gatineau est un affluent de la rivière des Outaouais qui la rejoint près de Hull, à côté d’Ottawa. Le nom de la rivière vient de Nicolas Gatineau (Gastineau), sieur Duplessis, originaire de France et habitant de Trois-Rivières, négociant en fourrures et explorateur qui se noya dans la Gatineau en 1683. Les Amérindiens l’appelaient Madobadzoak ce qui signifie «la rivière ridée, ou âpre».

La longueur totale de La Gatineau est de 443 kilomètres et elle prend sa source près du lac du Pain de Sucre, à plus de 12 kilomètres au nord-est du lac Échouani, au sud du lac Radisson.

On estime que des tribus indiennes (des Algonquins) s’installent sur ses rives il y a près de 4000 mille ans avant J.C, la région était alors fréquentée principalement par des chasseurs et des pêcheurs nomades. Au début du XIXe siècle, l’exploitation forestière commence. C’est alors la principale industrie du Canada, et ce, pendant une bonne partie du XIXe siècle.

Les collines qui entourent les rives de la Gatineau sont les vestiges d’anciennes montagnes érodées au cours des siècles par des glaciers qui disparurent il y a 10 ou 12 mille ans.

riviere gatineau

Rivière Gatineau à la hauteur de Bouchette. Photo : Municipalité de Bouchette

Le premier homme blanc à parcourir la Gatineau fut Samuel de Champlain qui la décrit en juin 1613. Il ne lui assigna pas de nom et c’est en 1831 qu’on voit pour la première fois le nom «Gatteno» sur un plan du canal Rideau, dressé par le lieutenant-colonel John By. La même année, l’appellation Gatineau paraît sur une autre carte, dessinée par William Henderson.

Le parc de la Gatineau, d’une superficie de 356 kilomètres carrés, se trouve en bordure de la rivière. Ses arbres poussent en général en terre peu profonde. Les forêts riveraines se composent de chênes rouges, de bois de fer et de frênes blancs. On y trouve aussi, surtout dans les milieux humides, des bouleaux blancs et des trembles, ainsi que des peuplements mixtes de pruches, d’érables, de pins et de hêtres.

raquettes

Raquettes au clair de lune. Photo : © www.tourismeoutaouais.com

Pour en apprendre plus :

2 Comments

  1. didier Farré

    2011/07/22 at 12:03

    L’arriere petite fille de Nicolas Gatineau est toujours en vie, elle habite Paris, elle se nomme Maeva Gatineau. Elle produit des films pour son compte après avoir travaillé à Londres pour Weinstein corporation. Elle a acheté les droits de films tels que La vie est belle ( oscar à Los Angeles ) et de nombreux autres grands films. Elle sera l’invité prochainement du Festival du film de l’Outaouais.

  2. Raymond Ouimet

    2011/08/25 at 3:18

    Veuillez noter que Nicolas Gastineau n’est pas mort noyé dans la rivière Gatineau, mais dans un lit à l’Hôtel-Dieu de Québec.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>