Les eaux du Québec

Histoire des Outaouais

Histoire des Outaouais

Histoire des Outaouais

Il semble que le premier Européen à remonter la rivière des Outaouais, fut le pilote de l'expédition de Roberval, Jean Alphonse de Saintonge qui explora sa course jusqu’à l'actuelle Ottawa.

Samuel de Champlain remonta lui aussi la rivière des Outaouais et il y perdit son astrolabe qu’on retrouva beaucoup plus tard.

Toutefois, depuis les débuts de la Nouvelle-France, la rivière des Outaouais est liée à une industrie canadienne vitale des temps anciens: le commerce de la fourrure. De plus, la rivière est aussi liée à des projets hydroélectriques et à l'exploitation forestière, deux domaines de première importance pour l’économie canadienne à une époque plus récente.

Finalement, l'énergie nucléaire canadienne est née sur la rivière des Outaouais, elle aussi !

Bien avant l'arrivée des premiers Européens, la rivière des Outaouais était une route essentielle pour les tribus autochtones et les sites archéologiques sur l'île Morrison, près de Pembroke, révèlent la présence d'Amérindiens, il y a 5 000 ans.

Ces tribus fabriquaient des outils et des armes en cuivre, le minerai étant extrait au nord du lac Supérieur.

Au confluent de la rivière des Outaouais et du fleuve Saint-Laurent, Samuel de Champlain établit le premier marché de traite des fourrures. Les Indiens apportent des peaux de castors et d'autres animaux sauvages chaque printemps. Au XVIIIe siècle, un nombre croissant d'entreprises commerciales sont créées à Montréal ou à Québec.

ottawa river

Vers la fin du XVIIIe siècle, la Compagnie du Nord-Ouest prend le dessus, mais au tournant du XIXe siècle, une autre industrie se développe.

En 1806, un ancien citoyen de la Nouvelle-Angleterre, M. Philemon Wright, fait descendre le premier train de bois sur la rivière des Outaouais pour fournir du bois aux chantiers navals.

Finalement, les gens ne s'intéressent plus aux fourrures, la construction navale utilise moins de bois et la rivière commence alors à être utilisée pour la navigation de plaisance

Cependant, depuis 1902, quand le premier barrage hydroélectrique est construit au-dessus de la colline du Parlement, la production d'électricité joue un rôle important dans l’histoire de la rivière.

Au cours des six décennies suivantes, un grand nombre de barrages hydroélectriques sont construits à la plupart des grandes cataractes de la rivière et une série de réservoirs sont formés.

Puis, près de la base militaire de Petawawa, au village de Chalk River, on procède à la construction de ressources nucléaires. Des centaines de familles s’établissent dans une ville privée, nommée Deep River où les réacteurs de recherche sont construits.

En 1962, le premier réacteur de puissance au monde, CANDU, entre en service près de Rolphton.

La rivière des Outaouais est essentielle à cette entreprise, car ce type de centrale produit beaucoup de chaleur et les eaux froides de la rivière ont une fonction de refroidissement des eaux traitées.

traineau de bois

Le premier train de bois sur la rivière des Outaouais, 1806. Source : Charles W. Jefferys / BIBLIOTHÈQUE et ARCHIVES Canada / c-073702 Aucune licence nécessaire, l’image fait partie du domaine public

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>