Les eaux du Québec

Lac Magog

Lac Magog

Lac Magog

Parmi les innombrables lacs québécois, dont certains sont de véritables mers intérieures, le lac Magog ne se distingue pas vraiment par sa grande superficie. Pourtant, ce plan d’eau situé au nord-est du lac Memphrémagog, non loin de Sherbrooke, est l’un des plus connus des touristes, des vacanciers et des amateurs de sports nautiques en visite dans les Cantons-de-l’Est.

Le lac Magog s’étend sur 6 kilomètres, sa largeur maximale est de 750 mètres et sa profondeur atteint 19 mètres. La superficie du lac est d’environ 11 kilomètres carrés.

La rivière Magog relie le lac du même nom au lac Memphrémagog. Cette rivière, qui sillonne la région sur près de 27 kilomètres, traverse la ville de Sherbrooke. Les historiens nous assurent que le nom du lac Magog n’a pas de rapports avec le tristement célèbre Magog, qui anime à sa façon les pages de la Bible. En fait, c’est un mot abénaki signifiant simplement «un lac».

Il faut d’ailleurs signaler que les Amérindiens habitèrent aux abords du lac Magog bien avant l’arrivée des Européens. Lors des fouilles archéologiques réalisées sur plusieurs sites autour du lac, on a trouvé un grand nombre de grattoirs, des flèches, ainsi que des traces de campements et de foyers indiens. On a aussi découvert de la poterie caractéristique de la région de New York, ce qui semble témoigner d’échanges entre les tribus, ou de déplacements considérables sur ce vaste territoire.

Les Européens arrivent au XVIe siècle par la rivière Magog afin d’y établir des missions religieuses. La colonisation à proprement parler n’y commence que vers la fin du XVIIIe siècle, avec l’installation de nombreux Loyalistes fuyant les États-Unis.

Notons que l’Association pour la préservation du lac Magog (APLM), une corporation sans but lucratif, se voue à la protection et à l’amélioration de la santé écologique du lac Magog depuis 1971. Cette association veille à la préservation des habitats aquatiques, de la faune et de la flore locales.

Afin de ne pas trop perturber la vie des riverains et des petits poissons, des limites de vitesse pour les embarcations de plaisance ont été établies sur le lac Magog. Il est interdit de dépasser 70 km/h au milieu du lac, et 10 km/h à 100 mètres et moins de la rive.

Lac Magog

Lac Magog

Lac Magog, vue aérienne. Photo : Exacto

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>