Les eaux du Québec

Lac Pohénégamook

Lac Pohénégamook

Lac Pohénégamook

Le lac Pohénégamook est situé sur la péninsule gaspésienne, aux confins de la Côte-du-Sud et du Bas-Saint-Laurent, au nord de la frontière du Canada avec l’État américain du Maine.

Le lac se trouve sur le parcours de la rivière Saint-François, affluent de la Saint-Jean.

Orienté du nord au sud, ce lac est blotti dans la vallée des montagnes de Notre-Dame qui font partie des Appalaches. Il mesure neuve kilomètres de longueur et sa largeur moyenne est d’un kilomètre environ.

Au XVIIIe siècle, le lac apparaît sur les cartes de Guillaume Delisle (1703) et de Nicolas Bellin (1744). Nicolas Bellin le baptise d’ailleurs Ourangabena.

Les Amérindiens Abénaquis se fixaient jadis autour de ce plan d’eau durant la saison froide et y chassaient le caribou jusqu’au début du XXe siècle.

Parmi les premiers Blancs qui explorèrent le lac Pohénégamook, on compte, en 1624, trois pères Récollets partis d’Acadie pour se rendre à Québec en utilisant la rivière Saint-François, mais ce sont des arpenteurs américains qui effectuent le relevé de la rivière Saint-François en vue de délimiter la frontière entre les États-Unis et le Canada, et ça en 1841. Ce sont eux qui auraient donné le nom que nous lui connaissons de nos jours.

Selon l’ouvrage Noms et lieux du Québec, le mot Pohénégamook signifierait «campement d’hiver» et cette appellation a donné naissance à différentes graphies: Pohenagamook, Pohenagamuk, Ponégamikou notamment.

Destination vacances quatre saisons, le lac Pohénégamook se démarque par la beauté de ses paysages, la richesse de sa flore et de sa faune ainsi que par la panoplie d’activités de plein air et d’attraits. Les environs du lac sont parsemés de sentiers.

Un circuit cyclable – Tour du lac Pohénégamook, d’une longueur de 25 kilomètres a été aménagé autour du lac. Ce trajet est partagé entre la route 289 et la forêt et il permet de découvrir l’ensemble des attraits de la région.

Les amateurs de pêche et de sports nautiques peuvent utiliser les installations de la Marina de la municipalité de Pohénégamook qui est composé de plusieurs villages. Cette Marina municipale située dans le quartier centre, face à l’hôtel de ville, permet d’avoir accès facile au lac. Vous pouvez encore vous prélasser sur la plage, vous baigner, jouer au golf, pratiquer la motoneige, le quad, vivre des moments inoubliables en suivant la Route des Frontières.

La route 289 longe les rives sud et ouest de ce plan d’eau en traversant la municipalité de Pohénégamook. D’ailleurs, le chemin de fer Transcontinental reliait le lac au monde extérieur avant la fermeture de cette voie ferrée, mais le tronçon de Canadien National reliant Halifax et Montréal existe encore.

Le village de Saint-Éleuthère s’étend sur sa rive ouest du lac. La municipalité américaine d’Estcourt Station (Maine) se trouve sur la pointe sud du lac Pohénégamook.

Plusieurs témoignages (plus ou moins sérieux), dont certains remontent à 1873, insistent sur l’existence d’un monstre dans le lac. Baptisé Ponik en 1974 à l’occasion du centenaire de la paroisse de Pohénégamook, nom que l’on donne aussi au festival qui s’y déroule annuellement, le monstre aurait la forme d’un fond de canot renversé avec une crénelure dorsale. Au sérieux, il est probable qu’il s’agit que d'un gros esturgeon de mer.

Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Voir aussi :

3 Comments

  1. Résidente

    2014/04/18 at 9:16

    Pohénégamook ce situe au Témiscouata et non pas en Gaspésie, il vous faudrait revérifier vos source avant de dire n’importe quoi la Gaspésie est à plus de 5 heures de voiture de la et Pohénégamook est une ville qui ne longe aucunement le fleuve Saint-Laurent… Des cariboux en 1900 ça m’étonnerais beaucoup, on y trouve plutôt des cerfs de virginies et des orignaux en quantité. Pohénégamook est le nom de la ville constitué par la fusion de trois village Saint-Euleuthère, Saint-Pierre d’Escourt (les deux village qui entoure le lac) et de Saint-David de Sully.

  2. admin

    2014/04/18 at 9:38

    Hum… Merci pour votre remarque Madame Résidente.

    Laissez-nous dire tout d’abord, qu’on n’a jamais dit que le lac se situe dans la région de la Gaspésie. Pourtant, situé dans la région du Bas-Saint-Laurent, le Témiscouata fait partie de la péninsule de la Gaspésie, ce qui souligne notre texte et ce que confirment nos sources qu’on a revérifiées à votre conseil.

    On n’a jamais dit que le lac « longe le fleuve Saint-Laurent ». Nous vous invitons à relire avec attention le texte pour s’assurer de ce fait.

    Nous vous remercions des infos sur la fusion de trois villages, mais ces infos ont déjà été inclus dans le texte sur la municipalité de Pohénégamook (voir le lien inséré dans le texte sur le lac)

  3. Bertrand Beaudry

    2015/05/20 at 7:09

    Bonjour,
    Est ce que je peut mettre mon voilier de 26 pieds à l’eau (il a un triant d’eau de 12 pouces) et le laisser au quai pour une fin de semaine. Si non est ce que je peut jeter l’ancre et rester 3 ou 4 jours.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>