Les eaux du Québec

Lac Champlain

Lac Champlain

Lac Champlain

D'une superficie de 1269 kilomètres carrés, le lac Champlain est l'un de plus vastes plans d'eau douce dans les régions de l'est de l'Amérique du Nord. Il est long de 208 kilomètres, mais sa largeur varie entre 800 mètres et 23 kilomètres, alors, il est assez étroit. Le lac se trouve à cheval entre les États-Unis et le Canada, mais seulement la pointe de l'extrémité nord du lac s'entend au Canada, notamment, au Québec, le reste appartenant aux États-Unis, dont il est la sixième plus grande étendue. Le bassin versant du lac est de 23 720 kilomètres carrés. Le lac constitue la frontière naturelle entre les États du Vermont et de New York.

Le nom du lac honore Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec et "père du Canada". Le 14 juillet 1609, Champlain est le premier Européen à atteindre la région et c'est le grand explorateur qui lui donne son propre nom. À l'époque, des Abénaquis fréquentaient ses berges. Dans leur langue, ils appelaient ce plan d'eau Pitawbagok ce qui signifie lac double.

La superficie du lac Champlain est parsemée de 80 îles. La rivière Richelieu en draine l'eau pour se jeter au fleuve Saint-Laurent.

Au XVIIe siècle, on y trouve de petits hameaux français, mais c'est en 1725 que le premier fort y est érigé, baptisé comme Saint-Frédéric (aujourd'hui, Crown Point). Au milieu du même siècle, le fort Carillon est établi sur ses berges (aujourd'hui Ticonderoga).

En 1758, lors de la guerre de Conquête, la voie du lac Champlain a été empruntée par l'armée britannique pour attaquer la Nouvelle-France, mais les soldats de la marine française aidés des miliciens canadiens et leurs alliés hurons, mettent en déroute les Britanniques. Le général Montcalm évacue pourtant les forts et les Britanniques réussissent à envahir la Nouvelle-France en 1759.

En 1775, les Bostonnais empruntent la même voie d'invasion pour prendre le Québec aux Britanniques, tout comme les Britanniques qui contre-attaquent en 1776 en direction sud. En 1814, une fois de plus, une offensive des troupes britanniques et canadiennes contre les Américains échoue, quand la flotte britannique est détruite pendant la bataille de Plattsburgh.

L'histoire militaire du lac Champlain s'arrête-là et le lac devient une voie de communication très importante. En été, des bateaux à vapeur le traversent depuis 1810, en hiver, quand le lac est gelé, la superficie assez lise favorise les déplacements en traîneaux.

Le premier chemin de fer construit au Canada en 1836, le Champlain et St. Lawrence Railroad, relie Montréal au lac Champlain pour être prorogé jusqu'au au fleuve Hudson et New York.

Aujourd'hui, les villes américaines de Burlington, Port Henry, et Plattsburgh sont les villes les plus importantes situées sur le littoral, mais le transport de marchandises s'est arrêté et le lac est utilisé pour la navigation de croisière, traversiers et un grand nombre de mordus de la pêche. On y trouve Brochet, Perchaude, Perche blanche, Doré, Truite brune, Crapet-soleil, Achigan à grande bouche, Achigan à petite bouche et d'autres poissons.

Grâce à un système de canaux, le lac se communique avec l'Hudson et le lac Érié. Le lac est entouré d'une très belle vallée montagneuse appelée Champlain Valley.

Finalement, rappelons que comme tout le grand lac qui se respecte, le lac Champlain a son propre monstre lacustre connu sous le nom de Champ. Les histoires du monstre du lac Champlain remontent à des siècles et cette créature reptilienne fut l'objet de plusieurs campagnes de chasse, mais, sans aucun succès.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>