Curriculum Vitae

Correcteur automatique

Correcteur automatique

Question : Je cherche un emploi de vendeuse dans une grosse chaîne de librairies, j’ai appelé au magasin où j’avais déposé mon CV. On m’a répondu qu’il y avait plusieurs fautes d’orthographe, ils ont refusé de m’engager. Pourtant, j’ai vérifié mon texte avec le correcteur automatique («spell-check»).

Au Québec, cette erreur est une des plus fréquentes parmi les nouveaux arrivants. Nous pensons que le correcteur automatique nous sauve de tous les maux. Mais ce n’est pas vrai.

Remarquez :

Un «résultat faible» est différent d’un «résultat fiable»

Attention ! Nous avons reçu une lettre, dans laquelle le lecteur nous dit qu’il ne comprend pas ce que nous voulons dire avec cette phrase. Selon lui, il s’agit de notre erreur, pourtant il suffit de lire avec attention pour comprendre la grande différence entre les deux «résultats». C’est l’essence de cette note. Votre recruteur s’apercevra de votre erreur, si vous employez «faible» au lieu de «fiable», mais pas le correcteur automatique.

Une «propriété de la maison» a un sens différent de la «propreté de la maison»,  «ouvre» n’est pas la même chose que «l’œuvre».

Ce sont de vrais exemples, pris de CV bien réels ! Et, naturellement, si mon nom est Pierre, la tournure «à titre de Grand-Chef, j’ai été promue… » est assez bizarre dans un CV.

Bref :  en rédigeant votre CV, méfiez-vous des correcteurs automatiques !

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>