Notre cuisine

Qualité du vin – 2

Qualité du vin – 2

  Vous avez trouvé un bon vin :  Trouver un bon vin ! Vous avez lis la première partie de nos conseils sur la Qualité du vin – 1 C’est parfait, alors on continue :

  • La température, est-ce qu’elle change le goût du vin (on m’a dit que c’était un truc sans importance?

Bon, permettez-nous de vous poser une question : aimez-vous la bière chaude ou froide ? Et la coca-cola ? Et le café ? Alors, la température influence le goût, n’est-ce pas?

Généralement, les vins rouges, on les boit chauds et les vins blancs sont plutôt froids.

Dans ce cas, pour que un vin soit meilleur chambré, la température doit se situer autour de 16 ou 18 degrés centigrade, tandis que le vin froid est servi à 10 ou 12 degrés.

  • Les sulfites dans le vin, c’est quoi ?

Rien à craindre, si le vin est bon. Certains producteurs en ajoutent beaucoup pour mieux stabiliser le vin. Cependant, tous les vins, sans exception, en contiennent une proportion, parce que les sulfites, agents antioxydants, sont essentiels dans le processus de vinification. En tout cas, l’attribution aux sulfites des crânes des lendemains de brosse est exagérée. En effet, il y a des gens qui peuvent en être plus sensibles que les autres, parce que c’est une substance allergène, mais si vous aimez le vin, il suffit de ne pas le boire trop pour ne pas souffrir des conséquences.

  • Faut-il faire respirer un vin avant de le servir ?

Non. Il est inutile d’ouvrir la bouteille à l’avance, parce qu’il entre si peu d’air par le goulot que personne ne verra pas la différence, mais si la bouteille a été ouverte deux ou trois heures avant d’être servi. Par contre, il est préférable de faire respirer le vin ou les carafer dans votre grande cave au sous-sol de votre maison. Cela fera réveiller les arômes et assoupira les tanins.

  • Comment servir un vin?

Les experts trouvent que tenir le verre par la coupe, est un sacrilège et un grand insulte au vin. Cela le réchauffe. Par contre, d’autres, le servent dans un verre à eau et en sont heureux. Dans un restaurant cher, essayez de le maintenir avec élégance, rien de plus.

  • Est-ce il possible de conserver une bouteille entamée ?

Oui, mais pas pour une période plus longue de cinq jours. Les experts vous diront qu’il faut d’abord aspirer l’air de la bouteille à l’aide d’une pompe et reboucher la bouteille avec un bouchon en caoutchouc (le bouchon d’origine sert bien aussi). Cela empêche le vin de s’oxyder au contact avec de l’air. Avez-vous une pompe à aspirer du vin? On conseille l’utilisation d’un produit gazeux Private Reserve qui coûte de l’argent et qui a la tendance de s’égarer au moment du besoin, etc.

Bon, il existe un truc beaucoup plus simple : transvasez le vin dans une bouteille plus petite. Élémentaire…

  • Qu’est-ce qu’on boit avec un tel ou tel vin ?

Ah, non… Le nombre de réponses correctes corresponde au nombre d’experts mondiaux en vins. Parfois, la réponse dépende de la somme dépensée par le producteur de vin dans le marketing. Alors, on ne s’engage pas avant de ne pas recevoir une bonne commandite. Et si c’est un producteur d’un coke, tant pire. On démontrera que le coke est l’accompagnant d’un carré d’agneau ou d’un ragoût de boulettes norvégien à la sauce thaïlandaise vachement meilleur que tous les vin.

Au sérieux, prenez le vin qui vous plait. N’oubliez pas nos recommandations pour impressionner vos invités. Le succès est garanti.

D’autres articles du GrandQuebec sur les vins : 

  • Le vin du Québec
  • Trouver un bon vin
  • Qualité du vin – 1
  • Vins australiens
  • Hydromel chaud
  • Laissez un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>