Notre cuisine

Sandwiches

Sandwiches

Sandwiches

Un article déniché par GrandQuébec dans la revue La Canadienne, janvier 1923. Reproduit tel qu'il a été publié.

La première gelée apparaît ordinairement avec la première partie de thé. A l'ouverture de la saison des réceptions, des grandes soirées ou des visites individuelles, nous avons besoin d'une liste toute faite de savoureux sandwiches et de délicieux "cakes."

Cette collection de recettes préparées pour l'hiver sera, nous en sommes persuadés, un précieux auxiliaire pour la maîtresse de maison.

Disons d'abord un mot des sandwiches. On doit leur création à un personnage rien de moins qu'un duc, de sorte que leur valeur dans la société n'est pas mise en doute. Le sandwich est le plat indispensable au repas de fête.

Il est certains facteurs qui contribuent à l'excellence du sandwich. Un bon pain, de préférence du pain de la veille, un couteau très tranchant afin que les tranches puissent être coupées à la perfection, le beurre et la garniture parfaitement frais.

Il ne faut pas dédaigner le pain bis. II se combine le plus parfaitement avec certaines garnitures, mieux même que le pain blanc. Un pain aux amandes par exemple est peu ordinaire et excellent avec un mélange au fromage. Alors que le sandwich destiné à remplir la boite à lunch des enfants pour l'école doit conserver sa croûte, le sandwich qui paraît sur la table de réception doit avoir sa croûte soigneusement découpée. Dans le premier cas, il faut très soigneusement beurrer et garnir le sandwich car la croûte elle-même, plus que la mie de pain, a besoin de beurre.

Un autre point à considérer dans la confection du sandwich est le degré d'humidité qui le doit imprégner. Une sauce de salade est le liquide le plus communément employé pour ce genre de préparation culinaire. Un peu de crème épaisse ou de crème fouettée peut être ajoutée à presque toutes les garnitures. Certains mélanges de légumes seront préférables pour apporter au sandwich la note piquante qui est aussi très souvent appréciée.

C'est la garniture du sandwich qui donne à l'artiste l'occasion d'exercer son talent. Elle verra qu'un sandwich savoureux est de fait tout ce qu'implique le qualificatif et qu'un sandwich doux est réellement une bouchée délicate. Nous ne pouvons dans cet article aborder que les grandes lignes du sujet. Chaque suggestion que nous offrons vous fera découvrir une multitude d'heureuses combinaisons.

Une autre dernière remarque : appropriez votre sandwich au goût de votre vieil ami "le premier consommateur." Rappelez-vous que les hommes préfèrent en général une garniture à base de viande ou de fromage, que le sandwich qui est présenté à l'heure où l'appétit est aiguisé doit être plus substantiel que celui que vous présentez sur la table dans un but de courtoisie, que les condiments et les arômes doivent être réservés aux adultes, et que le sandwich servi à la table de goûter des enfants doit être simple et très digeste. Une forme fantaisiste procurera plus de plaisir à un enfant qu'un arôme recherché.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>