Notre cuisine

Pouding aux carottes

Pouding aux carottes

Recette du pudding aux carottes

Ingrédients :

  • Une demi livre de croûtes de pain,
  • 4 onces de suif en branches,
  • ¼ de livre de raisins épépinés,
  • ¾ de livre de carottes,
  • ¾ de livre de raisins de Corinth.
  • 3 onces de sucre,
  • 3 oeufs,
  • Lait,
  • ¼ de muscade.

Cuisson :

  1. Faire bouillir les carottes jusqu’à ce qu’elles s’écrasent en purée, ajouter le reste des ingrédients et mouiller avec assez de tait pour faire une paie épaisse.
  2. Si l’on doit faire bouillir, mettre le mélange dans un plat beurré.
  3. Attacher et recouvrir avec un linge.
  4. Laisser bouillir 2 heures 1/2. Si l’un doit mettre au four (les doux méthodes sont bonnes) mettre dans un plat à pudding et laisser cuire une heure.
  5. Renverser et servir avec sirop ou sauce d’amande.

(La recette, trouvée par GrandQuébec dans la revue La Canadienne, janvier 1920)

Note : On peut utiliser la quinoa pour cette recette.

Comment cuire le quinoa ?

Rincer la quinoa à l’eau courante et le laisser s’égoutter. S’il laisse un goût amer dans la bouche quand il est crue, c’est qu’il contient encore de la saponine. Le laver soigneusement en le frottant pour faire disparaître toute trace de cette substance, jusqu’à ce que l’eau ne mousse plus. Le cuire une quinzaine de minutes dans deux parties de liquide par partie de grains. Les grains demeurent séparés après la cuisson et restent légèrement croquants.

Comment utiliser la quinoa ?

On cuit le quinoa comme le gruau ou on l’incorpore aux potages, omelettes, tourtières, croquettes, puddings, mueslis, etc. Il peut être subsitué à la plupârt des céréales ; il demeure légèrement croustillant après la cuisson et sa saveur rappelle la noisette. Lorsqu’il est moulu, on l’ajoute entre autres aux pains, biscuits, crêpes et muffins. Les grains peuvent aussi être germés et utilisés comme les germes de luzerne. Les feuilles se préparent comme l’épinard.

Comme conserver la quinoa ?

Placer le quinoa dans un contenant hermétique et le conserver dans un endroit frais et sec. S’il est moulu, le mettre au réfrigérateur pour en retarder le rancissement ; il se conserve de 3 à 6 mois.

Pour les oeufs, un autre ingrédient de cette recette, il est possible de conserver les blancs ou les jaunes séparément. Les blancs peuvent être entreposés au réfrigérateur dans un contenant fermé (ils s’y conseerveront une semaine), ou ils peuvent être congelés tels quels (non battues). Les jaunes se gardent quelques jours s’ils sont entiers et recouverts d’eau froide (qui les empêche de sécher). Les égoutter avant de les utiliser. Ils peuvent se congeler seuls ou battus avec le blanc mais jamais dans l’oeuf entier, car la coquille éclate sous l’effet du froid. Congeler les oeufs les plus frais possible et ne pas trop les battre, afin de ne pas incorporer trop d’air. Pour éviter que les jaunes deviennent gélatineaux, leur ajouter un peu de sel, de sucre ou de miel ; l’ingrédient choisi dépendra de l’usage prévu. Calculer 1 ml (un quart de cuillerée à café) de sel ou 5 ml (1 cuillerée à café) de sucre pour quatre jaunes ou pour quatre oeufs entiers. Pour corriger leur viscosité à la décongélation, il est possible d’ajouter un peu d’eau. Les congeler en petites quantités, si désiré les mettre dans des cubes à glace. Les utiliser rapidement après la décongélation car ils se détériorent rapidement.

Royaume du Nord

Un couple royal du Royaume du Nord. Photo de GrandQuebec.com.

Autres recettes :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *