Notre cuisine

Grains entiers, gras trans

Grains entiers, gras trans

Grains entiers, gras trans

La santé et l’alimentation

D’abord, soulignons le rôle des grains entiers dans une saine alimentation. Les grains entiers contiennent plusieurs éléments nutritifs, dont des glucides comme les fibres, des vitamines, des minéraux et un grand nombre d’autres nutriments essentiels.

Les grains entiers, dans le cadre d’un régime alimentaire sain, exercent l’effet bénéfique sur la santé, parce qu’ils contrôlent le cholestérol, contribuant de cette façon à la réduction des risques de maladies du cœur. De plus, ils contrôlent le taux de glucose sanguine. C’est aux grains entiers que diminue de façon significative le risque de diabète de type 2.

Par ailleurs, les grains entiers procurent un effet de satiété. En les consommant, vous contrôlez votre appétit.

Les grains entiers, étant des produits santé, ont un bon goût et sont bons pour la santé. Changez un peu vos habitudes d’achat et essayez de nouveaux produits pour s’en rendre compte.

Quant aux gras trans, les recherches scientifiques ont démontré que ces gras augmentent le taux de mauvais cholestérol – LDL –  dans le sang, tout comme les gras saturés.

En effet, la concentration du bon cholestérol – HDL – diminue à cause de la consommation des gras trans. Alors, les gras trans sont universellement  reconnus comme les pires gras pour le cœur et pour les artères. Ils favorisent le risque de maladies coronariennes.

Soyez donc vigilant et consultez toujours le tableau de la valeur nutritive d’un aliment inconnu avant de le consommer.

Quelques produits contenant des grains entiers : farine, des variétés de pain, des pâtes, etc.

Gras trans : tous les gras artificiels ou manipulés peuvent contenir des gras trans. Par exemple, quelques variétés de l’huile d’olives ou d’autres huiles en peuvent contenir des quantités assez grandes. Solution ? Lisez l’étiquette pour comprendre si votre pain préféré ou votre huile de cuisson contient des gras trans. Au Québec, c’est obligatoire qu’on les mentionne et en indique le pourcentage.

Ruche

Ruche d’abeilles. Consommation de miel par un diabétique : Le miel peut remplacer du sucre blanc. En effet, du fait d’un indice glycémique plus faible, il a tendance à moins augmenter le taux de glycémie dans le sang. Mais attention : il faut bien choisir le miel car l’indice glycémique est plus ou moins élevé en fonction de son origine. Par exemple : miel de tilleul chauffé : IG = 49,2 (indice glycémique faible) ; miel de forêt : IG = 88,6 (indice glycémique élevé). Consommé avec parcimonie, le miel peut donc venir en remplacement du sucre blanc. Il peut être qualifié de « sucre lent ». Il peut être également intéressant en cas d’hypoglycémie, puisqu’il peut aider à rétablir un bon taux de glycémie en apportant des glucides différents de ceux du sucre blanc.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *