Notre cuisine

Étiquettes nutritionnelles

Étiquettes nutritionnelles

Étiquettes nutritionnelles

Au Québec, les étiquettes des aliments sont assez complexes. Alors, déchiffrer l’étiquette des emballages de produits alimentaires, devient une tâche pas facile.

Notons d’abord que selon le règlement, la plupart des aliments doivent afficher la liste des ingrédients et un tableau de valeur nutritives. Il y a cependant quelques exceptions, par exemple, les boissons alcoolisées ou les fruits et légumes, ainsi que les produits frais.

Comment consulter ces étiquettes qui affichent des quantités de sucre, de sels, de gras, des minéraux, des vitamines et plusieurs autres données censées à vous aider à protéger votre santé.

On a vu des gens se gratter la tête, incapables de saisir de l’information contenue sur les étiquettes. Bon, voici quelques trucs pour décoder les étiquettes nutritionnelles et faire une juste comparaison entre deux aliments :

  • D’abord, assurez-vous d’évaluer des portions équivalentes. Une marque de biscuits affiche une faible quantité de sodium? C’est qu’on parle de 10 biscuits, tandis qu’un autre produit fait la référence à 20.
  • Les termes huiles hydrogénées, shortening, huile de palme, saindoux sont à éviter. Lipides, sodium, glucides indiquent la quantité de gras, de sel et de sucre que contient le produit. Il vaut mieux choisir un aliment faible en gras trans, nocifs pour la santé. Les huiles végétales sont à privilégier.
  • Les sucres prennent des différents noms : miel, mélasse, glucose, dextrose, sucrose, fructose, etc…  Si ces termes viennent en tête de liste des ingrédients, c’est un mauvais signe. Cela indique que le produit est pauvre en éléments nutritifs.
  • Le sel peut s’appeler glutamate monosodique, sodium que bicarbonate de soude ou sauce soya. Notre organisme, en moyenne, a besoin de 2,5 g de sel par jour. Si une soupe en conserve contient 960 mg de sel, soit quelque 40 % de la valeur quotidienne, cette soupe a une haute teneur en sodium. Pour être considérée à faible teneur, le produit doit fournir 5 % ou moins.
  • Quant aux fibres, l’apport recommandé par jour est d’environ 25 grammes. Alors, 1 gramme des fibres par une barre, c’est peu, quoique l’étiquette déclare que c’est une barre – source élevée de fibre. Pour en être une, un aliment doit contenir de 4 à 6 g.

N’oubliez pas que comme règle, les ingrédients sont indiqués par ordre décroissant de poids. Ainsi, le premier ingrédient est celui qui est présent en plus grande quantité et le dernier, en plus petite proportion.

Les premiers ingrédients devraient faire partie d’un des quatre groupes alimentaires : céréales, fruits et légumes, viandes et substituts et produits laitiers.

Un petit truc : plus la liste des ingrédients est courte, meilleur est l’aliment.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>