Côte-Nord

Tourisme en Minganie

Tourisme en Minganie

Tourisme en Minganie

En Minganie, la forêt recouvre la grande majorité du territoire, occupant plus de 80% de la superficie totale de la région, soit 100 mille kilomètres carrés, alors de vastes espaces forestiers conditionnent le développement touristique en Minganie.

Au niveau touristique, la Minganie bénéficie d’attraits majeurs uniques au Québec :

Les activités reliées à la chasse et à la pêche, sont des produits vedettes offerts par la Minganie, cependant, les infrastructures, comme les pistes cyclables, la signalisation, les panneaux d’interprétation, les circuits avec guides pour le canoë-camping, les excursions diverses, les structures d'accueil ne sont pas encore très développées, quoique les autorités de la Minganie ont déjà mis en place d’ambitieux projets qui doivent changer la situation à court terme. Ces projets visent à élever significativement le nombre de touristes visitant la Minganie annuellement (il y en a 30 mille pour le moment, mais la Minganie veut doubler ce nombre dans un futur proche).

En tout cas, on travaille pour améliorer la piste de motoneige qui traverse la Minganie d'est en ouest, la reliant avec les régions avoisinantes. On développe le réseau des excursions-croisières en mer pour l’observation des mammifères marins, les oiseaux aquatiques et les monolithes sur les îles avoisinantes. Les randonnées en kayak de mer prennent beaucoup d’ampleur. Néanmoins, la plongée sous-marine n’est pas encore bien établie, quoique des cours de plongée se donnent en saison.

La chasse et la pêche sont très populaires en Minganie grâce à la diversité et l'abondance de la faune locale.

Remarquons que les deux communautés autochtones, soit Nutashquan (variante graphique : Nutaskuan, près de la ville de Natashquan) et Ekuanitshit (Mingan) invitent les touristes qui ont envie de découvrir des traditions montagnaises. On peut y pratiquer ces activités : la descente de rivière en canot, la raquette, les dégustations de mets typiques, la pêche, l'hébergement en tipi et autres.

Plusieurs sentiers pédestres sont déjà aménagés en Minganie. Ils parcourent les rives des rivières Manitou et Magpie, allant de l'est de Baie-Johan-Beetz à l'ancienne mine de Feldspath.

Le camping est très populaire et il y a beaucoup de sites de camping dans différentes localités : Longue-Pointe-de-Mingan, Havre-Saint-Pierre, Aguanish, Natashquan et sur différentes îles de l’Archipel-de-Mingan (environ 10 sites) et sur l'île d’Anticosti (environ 6 sites).

En hiver, plusieurs activités hivernales se pratiquent en Minganie : la motoneige, la pêche blanche, les excursions en traîneau à chiens, le camping d'hiver, l'hébergement en igloo, le trappage avec guide, la raquette, le ski de fond.

Nous recommandons chaleureusement l'agence de voyages CoSte : VoyagesCoste.ca, la seule agence de voyage oeuvrant sous forme de coopérative de solidarité en tourisme équitable pour la Basse côte-nord, l'île d'Anticosti et Minganie.

motel manic

Motel Manic au pays de la Manicouagan, 36 unités propres et confortables, TV – téléphone, salle à manger, Bar-Salon. Venez nous rencontrer… Carte postale des années 1970

Voir aussi :

2 Comments

  1. Jacqueline Tondreau

    2011/03/21 at 11:25

    Un ami du Chili me demande l’origine du mot  »Anticosti ». J’ai fait une recherche et n’ai rien trouvé. Merci

  2. admin

    2011/03/22 at 12:13

    Selon http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/toposweb/fiche.aspx?no_seq=177366 : … dans le Grand Insulaire d’André Thevet (1586) dit: « les sauvages nomment (l’île) Naticousti ». Sur une carte de 1600 du Hollandais Heylyn, le nom Anticostie appariat et chez Champlain sur des cartes dressées en 1612 et 1613, on lit Anticosti et Anticosty. (Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996…)

    Selon le site Interent http://www.comettant.com/biblioth%C3%A8que/damase-potvin-anticosti/page-2: Le nom serait plutôt d’origine espagnole que de provenance indienne. Car il est très probable que l’île reçut ce nom avant Jacques Cartier et qu’il lui fut donné par les Espagnols et les Basques qui firent la pêche dans ces parages avant l’arrivée du découvreur. Et « Anticosti » serait un mot composé espagnol: « Ante » – avant, et « Costa » – côte: Avant la Côte…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>