Côte-Nord

MRC de Sept-Rivières

MRC de Sept-Rivières

MRC de Sept-Rivières

La municipalité régionale de comté des Sept-Rivières (code géographique : 971) se trouve dans la région administrative de la Côte-Nord, longeant le fleuve Saint-Laurent. La MRC de Sept-Rivières a été créée le 18 mars 1981 en vertu de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme. Elle est située à 600 kilomètres de Québec et la région se situe à l’est de la MRC de Manicouagan et est bordée au nord par la MRC de Caniapiscau, au sud par le golfe du Saint-Laurent, et à l’est par Minganie.

La MRC des Sept-Rivières, vouée principalement à l’exploration de riches ressources forestières, fauniques et hydroélectriques, occupe une superficie de plus de 32 150 kilomètres carrés. Son relief est caractérisé par une mince bande côtière assez urbanisée et un arrière-pays, parsemé de cours d’eau et de vastes forêts.

Auparavant, la MRC de Sept-Rivières était composée de cinq municipalités et d'un Territoire non organisé ou TNO Lac-Walker (notamment, Rivière-Pentecôte, Port-Cartier, Gallix, Sept-Îles et Moisie). En 2003, toutefois, des regroupements municipaux ont fait en sorte que la MRC de Sept-Rivières est maintenant composée de deux villes et de deux TNO.

C’est le 12 février 2003 que la Municipalité de Gallix et des Villes de Sept-Îles et Moisie se sont fusionnées, tandis que 19 février 2003 la Municipalité de Rivière-Pentecôte et de la Ville de Port-Cartier se sont également regroupées.

Sept-Rivières est renommée, comme bien son nom l’indique, pour ses nombreux lacs et rivières. Des rivières dénotent une exploitation particulière pour la pêche au saumon. Des barrages hydroélectriques ont été construits sur la rivière Sainte-Marguerite. La municipalité est célèbre par les activités nautiques tels que le kayak de mer, la plongée sous-marine, l’observation des baleines ou des oiseaux marins.

Une grande partie du massif des monts Groulx situés dans la MRC de Sept-Rivières est consacrée aux fins récréo-forestières, ce qui est logique considérant que l’affectation récréo-forestière correspond à la forêt boréale qui couvre plus de 90 % du territoire de la MRC de Sept-Rivières. On y dénombre aussi les territoires de gestion faunique, tels que les ZEC, la réserve faunique Port-Cartier / Sept-Îles et les aires propices au développement des pourvoiries.

Une réserve de biodiversité qui prendrait le nom de la Réserve d’Uapishka est en train d’être créée dans les monts Groulx.

La culture amérindienne fait partie de la culture de la région. Les modes de vie des amérindiens peuvent être découverts aux musées et artisanats. Il est aussi possible de vivre une expérience traditionnelle innue avec des mets authentiques sous une tente indienne.

Un autre élément caractérise la culture de la MRC, soit la mer et la pêche, la chasse, les grands espaces font partie de la culture générale.  

Côté économique, la MRC de Sept-Rivières  élabore un projet d’un chemin reliant la région du Nord, soit Fermont, Labrador-City, Wabush à la région du Sud : Port-Cartier et Sept-Îles.

Les projets hydroélectriques dans la région s’inscrivent aussi dans le cadre d’un développement durable. Au cours des prochaines années, prendra une grande importance l’exploitation du territoire du Haut Sainte-Marguerite.

Quant à la situation démographique, l’économie de la MRC de Sept-Rivières fût durement touchée par la crise du fer au début des années 2980 et en conséquence, durant la décennie 1980, sa population n’a cessé de décliner jusqu’à l'arrivée de l’Aluminerie Alouette et d’Uniforêt Scierie-Pâte Inc. dans les années 1990, ainsi que la construction du barrage hydroélectrique de la Sainte-Marguerite-3 pour stabiliser la situation.

Cependant, la fin des travaux de construction de la Sainte-Margurite-3, la baisse du prix des métaux, tels que le fer et l’acier causent de nouveaux problèmes, malgré les travaux de la construction de la phase II de l’Aluminerie Alouette, qui est venue mettre un baume sur l’économie fragile pour la deuxième fois.

Principaux attraits de la MRC de Sept-Rivières :

Le lac Walker qui est un lac glaciaire de 30 kilomètres de long, avec ses plages, de longs sentiers et des parois vertigineuses.

La chute MacDonald, où un belvédère et une passerelle ont été aménagés. D’ailleurs, il y en a des cavernes, un sentier et autres attraits.

Plusieurs territoires aménagés pour la chasse, la pêche de l’omble de fontaine, des réserves fauniques, telles que la forêt de la réserve faunique de Port-Cartier-Sept-Îles.

Notons finalement que le Circuit gourmand a été aménagé sur le territoire de la MRC de Sept-Rivières dans le but de mettre en valeur les produits bioalimentaires de la Côte-Nord et par le fait même proposer un produit touristique unique. Créé en 2008, circuit gourmand vise à accroître l’offre touristique régionale, encourager l’achat local, faciliter le réseautage entre les promoteurs et encourager le développement de nouveaux produits et la 3e transformation alimentaire.

Des activités d’animation sont organisées chaque été pour faire découvrir aux touristes et à la population locale les produits régionaux. En 2010, le territoire du Circuit gourmand a pris de l’expansion en s’étendant sur toute la MRC de la Minganie. Aujourd’hui, de petit parcours local, ce circuit est passé à circuit régional, soit de Tadoussac à Natashquan.

Coordonnées de la MRC de Sept-Rivières :

106, rue Napoléon, bureau 400
Sept-Îles
Québec
G4R 3L7

Téléphone : 418 962-1900

Site Web de la MRC de Sept Rivières : www.septrivieres.qc.ca

rorqual sept iles

Une baleine (rorqual) dans le golfe dans les environs de Sept-Îles. Source de la photo : Gîte Le Vent de Mer

       Code                                                     Municipalité 

  • 97904                                                   Lac-Walker
  • 97022                                                   Port-Cartier
  • 97902                                                   Rivière-Nipissis
  • 97007                                                   Sept-Îles

3 Comments

  1. BENOIT LEBLANC

    2010/07/17 at 1:58

    Pourriez-vous me donner le nom des sept rivières?

    Merci

    Benoit LeBlanc

  2. admin

    2010/07/17 at 3:12

    Il s’agit officiellement, en partant de l’ouest vers l’est, des rivières du Calumet, Pentecôte, aux Rochers, Sainte-Marguerite, Moisie, Matamec et Pigou.

    Source : Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie, 1996.

  3. Brigitte Martin

    2010/12/09 at 1:49

    bonjour,

    je suis la secrétaire administrative de la MRC de Sept-Rivières. Je vous envoie un p’tit mot aujourd’hui pour vous aviser que avons fait le lancement officiel de notre tout nouveau site internet le 24 novembre dernier. Vous y trouverez une foule de renseignements utiles, des accès rapides ainsi que toutes nos publications.

    Pour toute question, n’hésitez pas à communiquer avec nous

    Merci et bonne journée

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>