Côte-Nord

Port-Menier

Port-Menier

Village de Port-Menier

Le village de Port-Menier est le seul village de l’Île-d’Anticosti, il fait partie de la municipalité de l’Île d’Anticosti et n’est habité que par 250 résidents, quoique sa population double en été.

La plupart des demeures du village datent du temps d’Henri Menier, le fameux Baron Cacao, magnat français, propriétaire d’un vaste empire du chocolat qui fit l’acquisition de l’Île d’Anticosti, la plus grande île du Québec, en 1895.

C’est Henri Menier qui fait transporter sur l’île des cerfs de Virginie, des renards roux, des bisons afin d’y créer une réserve de chasse destinée à l’élite internationale. Bon, les bisons n’ont pas survécu à l’expérience. Par contre, les cerfs de Virginie se sont répandus et leur population actuelle tourne autour de 130 mille cerfs.

À Port-Menier, on peut voir les fondations du château Menier, érigé en bois en 1899 dans le Shingle Style américain. C’était un grand château avec des vitraux en forme de fleur de lys, décorés d’objets antiques provenant du monde entier, de la Norvège à l’Orient, avec de la fine porcelaine et des meubles extravagants.

Malheureusement, après la Première guerre mondiale, l’industrie chocolatière vit des années très difficiles et les héritiers de Menier sont obligés à vendre l’île au consortium de Wayagamack qui s’occupe d’opérations liées à la coupe de bois et répartissent le mobilier entre leurs membres.

En 1954, un fait inédit a lieu : faute des ressources pour entretenir le château, les villageois y mettent le feu. Il est réduit en cendres. C’est la triste et incroyable fin de ce patrimoine architectural et historique unique du Québec.

Henri Menier a également foncé un village modèle du nom de Baie-Sainte-Claire, mais ce village a été abandonné par la suite et aujourd’hui, il ne reste que les fondations d’un four à chaux datant de 1897.

port menier

Vue aérienne du village Port-Menier, carte postale de 1922, photo du domaine public.

Lieu-dit Baie-Sainte-Claire

Le lieu-dit de Baie-Sainte-Claire est situé à l’extrémité ouest de l’île d’Anticosti, sur les rives de la baie Sainte-Claire, à 13 km au nord-ouest du village de Port-Menier. Avant l’acquisition de l’île par le chocolatier français Henri Menier en 1895, le lieu, un petit village de pĉheurs, s’appelait Baie-des-Anglais ou English Bay. Lors de son premier voyage sur l’île en 1896, Henri Menier, à son arrivée au village, le 2 juin, annonce aux habitants venus l’accueillir qu’English Bay allait dorénavant porter le nom de Baie-Sainte-Claire. En changeant le nom de l’endroit, il affirme ainsi rapidement la prise de possession de l’île et rend un hommage à sa mère Claire-Henriette-Clémence, née Gérard (1828-1895), qui vient de décéder et qui avait épousé en 1850 Émile Justin Menier. Dès l’acquisition de l’île en 1895, de nombreux travaux furent entrepris pour agrandir et aménager le village. Cependant, lors de son voyage, Henri Menier décide de déplacer le centre administratif d’Anticosti de Baie-Sainte-Claire à Baies-Ellie.

Canal Saint-Georges

À l’île d’Anticosti, le canal Saint-Georges, une longueur d’environ 700 mètres relie le lac du même nom à la baie Gamache. Il arrose le village de Port-Menier en le traversant dans sa partie centrale. Saint-Georges fait probablement allusion au saint patron de Georges Menier (1880-1933), neveu du chocolatier français Henri Menier, fils de Gaston Menier et Julie Rodier, qui fut propriétaire de l’île à partir de 1895. Cependant, Saint-Georges peut évoquer également celui de Georges-Martin Zédé (1864-1951), L’ami d’Henri Menier, qui, de l’achat à la vente de l’île (1895-1926), en fut le fidèle et zélé directeur général.

Rivière Jupiter

Une carte déposée au Dépôt des cartes et plans de la Marine, en 1758, et une carte marine de 1784 indiquent Rivière de bon Secours ou Jupiter’s Islet pour le rentrant où se décharge ce cours d’eau. Le nom de cette anse (inlet) serait relié à un navire Jupiter qui s’est trouvé à cet endroit ou bien y aurait fait naufrage. Le nom s’est étendu à la rivière par la suite. Joseph Bouchette parle de Jupiter River en 1815.

Lire aussi :

5 Comments

  1. Jean-Martin Blais

    2011/11/01 at 11:54

    Je crois qu’Anticosti est surtout la plus grande île du Québec. Qu’elle soit la plus large, c’est possible mais moins intéressant à savoir.

    Certains employés de la Consolidated Bathurst ont aidé à mettre le feu au château Menier sur ordre du gérant de l’île, un nommé Wilcox, je crois, sous prétexte d’un risque d’incendie. ( voir le site d’André Duval )

    Ciao,

    JM ;-))

  2. Moreau André

    2014/01/20 at 6:30

    C est que Duplessis voulais en secret s accaparer du chateau au Québec.. les Allemands étaient venus 12 ou quinze ans avant pour acheter l ile… Willcox se pensant supérieur au french governement… Le Québec n auras pas je le brule….

    • Marc Dupuis

      2017/12/23 at 10:40

      Encore une preuve du mépris des anglos par rapport à nous les québécois cad on parle français… triste à mourir

  3. Moreau André

    2014/01/20 at 6:32

    C est en l année 53 que le chateau brule..Vous dites 54…

  4. guy roussel

    2017/08/04 at 2:36

    Bonjour. Suite au rejet du projet d’exploration pétrolière sur Anticosti (j’en suis heureux), pourquoi ne pas faire de votre île un paradis de l’activité physique et créer ainsi de l’activité économique. Nous sommes des marcheurs (style Compostel) et nous aimerions beaucoup faire le tour de votre île à pied ou en bicycle. J’ai entendu dire qu’il y avait un tel projet. C’est juste pour vous dire que nous sommes intéressés.
    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *