Côte-Nord

Pointe-des-Monts

Pointe-des-Monts

Pointe-des-Monts

Pointe-des-Monts est un hameau qui se trouve au bout d’un littoral désert, à proximité du phare de la Pointe-des-Monts, l’un des plus anciens phares du Québec conservé jusqu’à nos jours. Ce hameau fait partie de la municipalité de Baie-Trinité, située à plus de douze kilomètres du village de Pointe-des-Monts.

Le petit village fut créé après la construction du phare dans un endroit relativement désert. Les premiers résidents furent des pêcheurs, des chasseurs de loup marin (le terme désigne une espèce de poisson aussi appelé loup de l’Atlantique mais aussi le phoque commun) et des trappeurs.

Vers la fin du XIXe siècle, la population de Pointe-des-Monts n’est pas très nombreuse et vers la fin de la première moitié du XXe siècle, il ne reste qu’une famille, celle du gardien du phare qui finit elle aussi par quitter les lieux après l’aménagement du système automatisé.

En 1964, le ministère canadien des transports envisage de démolir le phare. Mais Jacques et Marie-Berthe Landry, les derniers gardiens de l’édifice défendent avec passion cette tour qui est finalement acquise par le gouvernement du Québec et classée monument historique en 1965.

Le Vieux Phare de Pointe-des-Monts est longtemps resté le seul bâtiment des environs, sentinelle isolée dans un environnement intact, mais hélas, comme partout ailleurs, la vermine touristique se répand avec vivacité et obstination sur le site et aujourd’hui, on y trouve un camping, un restaurant et des chalets à louer.

En été, on peut visiter le musée du Vieux Phare, ainsi qu’une petite chapelle et la reconstitution d’un campement de chasseurs de phoque au XVIIe siècle.

En hiver, la route d’accès à Pointe-des-Monts, d’environ 12 kilomètres, n’est pas déneigée et Pointe-des-Monts se trouve isolé. Cependant, des motoneigistes, juchés sur leurs pétaradantes machines, viennent parfois afin de distraire les meutes de grands loups gris qui séjournent sur la Pointe en cette saison.

Notons qu’à Pointe-des-Monts, la mer est particulièrement transparente en raison des eaux pures et froides de l’Atlantique nord qui pénètrent dans le Golfe par le détroit de Belle-Isle, en remontant le long de la côte nord du Saint-Laurent à contre-courant et en repoussant vers l’amont les eaux polluées de la tête du Saint-Laurent.

À Pointe-des-Monts, on peut louer des bicyclettes de randonnée, flâner sur la plage, fouiller les épaves, ramasser des agates et chercher des mollusques comestibles comme les moules, les clams ou les bourgots.

La Pointe-des-Monts est un endroit idéal pour admirer les plongeons de l’aigle-pêcheur et du fou de bassan, ainsi que pour observer les «crèches» des canards eiders.

On peut aussi parcourir le sentier d’interprétation de Charlotte qui témoigne de l’histoire des pêcheurs de Pointe-des-Monts.

Coordonnées du Site du Phare de Pointe-des-Monts : www.pointe-des-monts.com

Phare de Pointe des Monts

Phare de Pointe des Monts

Vieux phare de Pointe-des-Monts. Source de l’image – Harfang

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>