Côte-Nord

Harrington Harbour

Harrington Harbour

Harrington Harbour

Harrington Harbour est un village qui fait partie d’une vaste municipalité québécoise du nom de Côte-Nord-du-Golfe-Saint-Laurent, dans la région administrative de la Côte-Nord et dans la région touristique de Duplessis, en Basse-Côte-Nord, à environ 150 kilomètres après la fin de la route, face à Terre-Neuve.

Ce petit port de pêche isolé se trouve dans la toundra nordique, et ce n’est pas un village ordinaire. D’abord, remarquons que Harrington Harbour, accroché sur l’île du même nom, est membre de l’Association des plus beaux villages du Québec.

Le village fut fondé par des Protestants terre-neuvas vers 1871 comme centre de pêche et d’assistance aux personnes qui habitaient dans les alentours (un terme relative dans ce cas, car «les alentours» pouvaient aussi bien se situer à plusieurs centaines de kilomètres de Harrington Harbour).

Moins de 300 résidents habitent ce bel endroit avec ses petites maisons de bois peintes qui tournent le dos à la mer, disposées au gré du relief rocheux. Toutefois, en raison de leur rapidité de déplacement, on dirait qu’ils sont plus nombreux ! (source de l’information: La grande séduction de Jean-François Pouliot). Il n’y a pas de rues mais des passerelles de bois qui relient les maisons, les dépôts et les hangars, et qui franchissent les roches granitiques et les petites anses.

Les résidents de Harrington Harbour, qui vivent en autarcie à l’écart du monde, sont extrêmement accueillants.

La végétation y est composée de lichens, de mousses et de petits arbustes tenaces qui tentent de résister vaillamment aux vents du large. On trouve aussi des maisons éparpillées sur les îlots voisins.

Le lieu de rencontre et d’animation du village est le quai du port, où est située la Coopérative des Fruits de mer, une boutique d’artisanat Amy’s Craft Shop, l’auberge Amy’s et l’auberge Maison de Jean-Jean. Le quai est aussi le lieu de communication avec le reste du monde. C’est là qu’accostent les passagers, les bateaux de pêche et de marchandises.

Un grand nombre de baleines, de loups-marins, de poissons, de crabes, et de pétoncles vivent au large de l’île. Les oiseaux de mer sont omniprésents. On aperçoit des icebergs se déplaçant majestueusement au gré du courant.

On peut apercevoir les vestiges de plusieurs constructions industrielles dédiées à la fonte de la graisse de phoque sur l’Île Schooner.

N’oubliez pas qu’on accède à Harrington Harbour par bateau, mais le voyage en vaut la peine. Chaque semaine, le Relais Nordik dessert tous les villages de la Basse-Côte-Nord à partir de Rimouski en passant par Sept-Îles et l’Île d’Anticosti. La compagnie Écomertours Nord-Sud offre des croisières touristiques avec escales dans les villages.

Un monument à Jacques Cartier s’élève au centre du hameau. On doit visiter absolument le Centre d’Interprétation de la Maison Rowsell, situé dans l’une des premières maisons bâties sur l’île de Harrington Harbour, qui présente le patrimoine culturel et naturel de ce charmant village et de l’archipel de 600 îles qui l’entoure.

Parmi les attraits naturels et historique, on peut aussi citer la grotte de Marguerite, appelée ainsi en souvenir de Marguerite de la Roque qui se serait abritée dans cette petite grotte après avoir été abandonnée par son époux par son oncle, ainsi que l’église du Christ, bâtie en 1952.

On parle du projet d’un grand parc national dans la région de Harrington Harbour dont le territoire s’étalerait sur une superficie de plus de 350 kilomètres carrés.

C’est dans ce village qu’a été tourné le film La grande séduction de Jean-François Pouliot. Dans ce film couronné de 7 Jutra, on découvre comment les villageois de Sainte-Marie-La-Mauderne (Harrington Harbour) déploient toute leur ingéniosité pour attirer un médecin au village afin de pouvoir obtenir l’implantation d’une usine.

Harrington Harbour

Harrington Harbour. Source de la photographie : Claude Robillard

Lire aussi :

6 Comments

  1. Pingback: amateurs » Twitter Trends

  2. LAMY

    2011/08/31 at 11:23

    Bonjour, Grâce au retard du Nordik, nous avons visité deux fois Harrington Harbour. Ce fut un régal avec juste un regret…problème de langue. A notre retour, nous avons regardé « la grande séduction ». Je pense que la vie est dure mais moins stressant qu’en ville. Nous souhaitons revenir dans votre village.
    Au plaisir
    Françoise

  3. Jean-Claude Wydouw

    2012/11/07 at 11:03

    C’est promis, lors de mon prochain voyage au Québec, je viens vous visiter. J’espère que votre bière est bonne, mais qu’importe: j’ai foi en votre sens de l’accueil! A bientôt amis.

  4. Jean-Claude Wydouw

    2012/11/07 at 11:05

    Mais promettez moi de ne pas accrocher de poisson surgelé au bout de ma ligne, tabarnak !

  5. michel martin

    2013/03/02 at 12:42

    j aimerais avoir de l info pour hebergement et restauration a harrington harbour aussi comment ca fonctionne pour reservation et tout ce que peut impliquer une visite chez vous. attends nouvelles le plus tot possible doir preparer un voyage chez vous pour l ete. merci a l avance et au plaisir

  6. Gévry Lucile

    2013/10/13 at 4:51

    J’aimerais avoir des explications et des horaires sur votre voyage partant de Rimouski en direction de Harrington Harbour,

    Merci a l’avance.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>