Côte-Nord

Chapelle de Ste-Anne-de-Portneuf

Chapelle de Ste-Anne-de-Portneuf

Chapelle de Sainte-Anne-de-Portneuf

C’est vers 1788 que les premières familles s’établissent à l’embouchure de la rivière Portneuf et y font ériger la chapelle dédiée à Sainte-Anne, voisinait le poste de traite de la Compagnie du Nord-Ouest. Le nom de Sainte-Anne-de-Portneuf fut choisi en raison de l’immense dévotion que les Amérindiens pour cette sainte. La chapelle fut bâtie par le Père Coquart et elle fut en fonction jusqu’en 1905, date de la construction de la première église de Sainte-Anne-de-Portneuf (future municipalité de Portneuf-sur-Mer).

Un voyageur, un certain James McKenzie remarqua la beauté de la chapelle: Sa Sainteté le pape ne dédaignerait pas y dire la messe, a-t-il écrit. En effet, cette chapelle fut la seule du Saguenay avant la colonisation à recevoir un évêque de Québec. En fait, l’évêque Mgr Hubert y célébra la fête de Sainte-Anne en 1790 et Mgr Plessis y passa en 1806 pour dire une messe.

En 1863, la chapelle est restaurée par deux pères oblats – le père Gravel et le père Arnaud, parce qu’elle avait été dépouillée de son bois par des colons.

Malheureusement, cette belle chapelle fut détruite par le feu en 1900, mais ses trésors furent sauvés et donnés à l’église construite en 1905. Un autre feu s’éclate en en 1910. Cette fois-ci, tous les tableaux et statues de la chapelle périssent et il ne reste de la petite chapelle que la petite cloche donnée par le père Arnaud.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>