Conseils pratiques

Testament

Testament

Le testament

 Le testament permet à la personne d’exprimer sa volonté concernant ses biens dans le cas du décès de cette personne et désigner la ou les personnes à qui ces biens seront légués. Ce document est donc la meilleure façon de faire entendre la voix du disparu. Un testament peut préciser la part de chacun des successeurs. L’auteur du testament peut aussi désigner un liquidateur ou exécuteur testamentaire qui administrera la succession. En fait, ce qui compte, c’est que les biens soient transmis aux héritiers sans complication, peu importe leur valeur réelle.

Le testament n’est pas un document obligatoire. Ainsi, si le décédé n’a pas rédigé aucun document sur l’héritage, c’est la loi qui déterminera les héritiers qui y auront droit. Pourtant, il est préférable de faire un testament pour éviter des risques de conflit entre les héritiers potentiels, et l’expérience des notaires en ce domaine a démontré ces risques sont assez élevés si le testament n’existe pas.

Testaments notariés

Vous pouvez rédiger votre testament sans notaire (testament écrit et signé de la main du testateur, nommé testament olographe), le faire enregistrer devant un notaire (testament notarié) ou devant un ou plusieurs témoins. Les trois types de testament sont parfaitement valides, mais le testament notarié a certains avantages, parce que le testament olographe et le testament fait devant témoins doivent faire l’objet d’une procédure de vérification, ce qui retardera le début du règlement de la succession et occasionnera des frais additionnels, plus hauts que les honoraires liés à la rédaction d’un testament notarié. Un testament notarié, par contre, prend effet dès le décès.

D’ailleurs, le notaire possède l’expertise nécessaire en matière de rédaction d’actes. Ainsi, un expert en droit de succession saura rédiger le document sans ambiguïté, conformément aux exigences de la loi et en termes clairs. Le notaire vous aidera également dans la planification successorale, il saura examiner toutes les possibilités, il pourra vous recommander ou non d’inclure vos polices d’assurance-vie, expliquer les conséquences de chaque clause, prévoir des modalités entourant la remise des biens à certains héritiers susceptibles de mal gérer leur legs, vous conseiller en matière fiscale, etc.

Au Québec, le notaire a l’obligation de communiquer l’existence du testament au Registre des dispositions testamentaires de la Chambre de notaires. Le registre assure la confidentialité des informations que contient ce document puisque seules les personnes dûment autorisées y ont accès.

Le testament doit être conservé en lieu sûr et dans le cas d’un testament notarié, c’est le notaire qui protège ce document contre la perte, le vol, la détérioration ou la destruction.

Bref, il n’est pas recommandé de rédiger seul un testament afin d’éviter des conflits entre les héritiers potentiels ou devant la loi et si vous habitez au Québec, il est fortement recommandé de faire rédiger et enregistrer votre testament auprès d’un notaire à Montréal, à Québec ou dans peu importe quelle ville de la province.

Une notaire

Une notaire

Notaire. Illustration : Megan Jorgensen

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>